Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-4221

de Ann Somers (Open Vld) du 26 aôut 2009

au secrétaire d'État à la Mobilité, adjoint au Premier ministre

Isolés - Instauration d'une politique spécifique

personne seule
célibataire
lutte contre la discrimination

Chronologie

26/8/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 24/9/2009 )
12/10/2009 Réponse

Aussi posée à : question écrite 4-4214
Aussi posée à : question écrite 4-4215
Aussi posée à : question écrite 4-4216
Aussi posée à : question écrite 4-4217
Aussi posée à : question écrite 4-4218
Aussi posée à : question écrite 4-4219
Aussi posée à : question écrite 4-4220
Aussi posée à : question écrite 4-4222
Aussi posée à : question écrite 4-4223
Aussi posée à : question écrite 4-4224

Question n° 4-4221 du 26 aôut 2009 : (Question posée en néerlandais)

Le nombre global d'isolés ne cesse d'augmenter dans notre pays. Des chiffres récents du SPF Économie montrent que c'est dans la tranche d'âge des 25-29 ans que l'on trouve le plus grand nombre d'isolés. En 2006, 21.5% des hommes de cette catégorie d'âge n'avaient pas de partenaire. En un peu moins de trente ans, le nombre d'isolés masculins a pratiquement triplé.

Contrairement aux familles nombreuses, par exemple, qui peuvent bénéficier de diverses mesures sociales, réductions tarifaires et autres, et d'”économies d'échelles” (notamment sur le plan des frais de chauffage, du revenu cadastral, d'achats en grandes quantités à tarif réduit, etc.), les isolés ne peuvent généralement pas profiter de mesures avantageuses. De plus, dans certaines circonstances, notamment en cas de maladie ou de perte d'emploi, les isolés sont particulièrement vulnérables.

Étant donné que ce groupe est en augmentation constante, il mérite lui aussi l'attention des décideurs politiques.

C'est pourquoi je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) Reconnaissez-vous la nécessité, pour les isolés, de mesures politiques qui tiennent explicitement compte de leur situation sociale particulière?

2) Quelles mesures spécifiquement axées sur les isolés avez-vous prises dans le cadre de vos compétences?

3)

a)Existe-t-il des discriminations ou des situations particulièrement défavorables aux isolés, auxquelles vous entendez remédier à court terme?

b) Dans l'affirmative, lesquelles et de quelle manière?

4) Envisagez-vous des mesures ou des actions explicitement axées sur les isolés en vue d'améliorer leur situation sociale et financière?

Réponse reçue le 12 octobre 2009 :

1. Je reconnais que certaines personnes isolées peuvent, dans certains cas, avoir besoin de politiques de soutien spécifiques. Toutefois, il ne sera pas évident de déterminer à chaque fois qui pourra et qui ne pourra pas en bénéficier. Un critère possible serait, avant de pouvoir faire appel à un soutien, de devoir fournir la preuve que leurs revenus professionnels, mobiliers et immobiliers soient insuffisants pour survivre seul.

2. Dans mon domaine de compétences, il n’y a pas de mesures spécifiques pour les personnes isolées, pour le seul fait qu’elles soient isolées. Toutefois, pour les tarifs de trains, il existe des catégories spécifiques pour jeunes et seniors, deux catégories dans lesquelles beaucoup de personnes isolées se retrouvent.

3. Je n’ai pas connaissance de discriminations.

4. Jusqu’à présent, je n’ai pas encore reçu de question s’y rapportant. Dans le cas où on me poserait une question pertinente dans mon domaine de compétences, je m’efforcerai d’examiner comment je peux y répondre.