Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-2851

de Guido De Padt (Open Vld) du 27 juillet 2011

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Société nationale des chemins de fer belges - Utilisateurs de fauteuils roulants - Service d'assistance adapté - Délai de 24 heures - Monte-escalier

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
facilités pour handicapés

Chronologie

27/7/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-3961

Question n° 5-2851 du 27 juillet 2011 : (Question posée en néerlandais)

Les personnes à mobilité réduite utilisant un fauteuil roulant non pliant ou électrique peuvent bénéficier, selon la Société nationale des chemins de fers belges (SNCB), d'un service d'assistance adapté, sept jours sur sept, du premier train au dernier, dans 114 gares ainsi que dans d'autres gares belges en fonction de la disponibilité du personnel. Pour bénéficier de ce service adapté, il est toutefois nécessaire de prévenir la SNCB au moins 24 heures avant le départ.

Des associations de handicapés se demandent pour quelle raison il est nécessaire de prévenir la gare de départ ou d'arrivée 24 heures à l'avance pour obtenir éventuellement une assistance pour accéder aux trains. Au Pays-Bas, ce délai est de trois heures seulement. Dans d'autres pays européens également, l'organisation de l'assistance serait plus efficace. Dans les gares importantes, il devrait être possible d'adapter ce délai.

La SNCB met tout en œuvre pour améliorer l'accessibilité de ses trains et gares. À long terme, la SNCB souhaite que les personnes à mobilité réduite puissent utiliser le train sans devoir solliciter une aide extérieure. En attendant la réalisation de ces travaux et des aménagement nécessaires, la SNCB offre une solution de rechange, le monte-escalier qui permet aux personnes en chaise roulante de monter et descendre l'escalier, avec l'aide du personnel d'assistance.

Je souhaite une réponse aux questions suivantes.

1) La ministre dispose-t-elle de chiffres, ventilés par région et par gare, concernant le nombre de fois où il a été fait appel au service d'assistance adapté pour personnes à mobilité réduite pendant la période allant de 2008 au premier semestre 2011 ?

2) Partage-t-elle les critiques des associations de handicapés selon lesquelles le délai de 24 heures est très long ? Peut-elle motiver sa réponse ? Envisage-t-elle éventuellement de soumettre cette réglementation à un examen critique ? Quelles adaptations estime-t-elle possibles ?

3) Dans combien de gare de notre pays et à quelle fréquence est-il fait usage d'un monte-escalier ? Comment ce projet a-t-il été évalué ?

4) Quand pense-t-elle atteindre l'objectif visé et qui consiste à permettre aux personnes à mobilité réduite de prendre le train sans aide supplémentaire ? Quels efforts sont-ils nécessaires à cette fin et quand seront-ils réalisés ? Les budgets nécessaires sont-ils déjà prévus ? Quels efforts ont-ils été consentis à ce sujet au cours de la même période de référence que celle citée dans la question 1 ?