Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-5874

de Fauzaya Talhaoui (sp.a) du 15 mars 2012

à la secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, à l'Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, adjointe à la ministre de la Justice

Migration - Données statistiques - Période 2008-2010

migration
courant migratoire
statistique officielle
asile politique
Office des étrangers
Direction générale Statistique et Information économique (DGSIE)
demandeur d'asile

Chronologie

15/3/2012 Envoi question
2/4/2012 Réponse

Question n° 5-5874 du 15 mars 2012 : (Question posée en néerlandais)

Comme chacun le sait, la migration est un thème qui agite fortement les débats sociaux et politiques ces derniers temps. Le gouvernement a dès lors choisi de nommer pour la première fois une secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration pour cette législature. Je ne peux qu'approuver ce choix car il montre la volonté de mener une politique structurée et coordonnée dans cette problématique difficile. Naturellement, une politique structurée ne peut être menée que sur la base de données suffisantes et correctes.

C'est pourquoi il est surprenant que nous ne disposions jusqu'à présent pas des données complètes relatives aux flux migratoires en 2008, 2009 et 2010 et a fortiori en 2011. Jusqu'ici, les chercheurs doivent donc se baser sur les données de 2007 pour avoir une idée des flux migratoires par nationalité, car ce sont les derniers à avoir été publiés par la Direction générale Statistique et Information économique (DGSIE). Sur le site internet de la DGSIE, on trouve bien des données de 2008 à 2010 mais seulement sur le nombre total d'étrangers dans notre pays, les chiffres ne sont pas ventilés par nationalité - ce qui est tout de même un élément crucial si l'on veut avoir un bon aperçu de l'ampleur et des évolutions des différents flux migratoires.

J'aimerais poser les deux questions suivantes à la secrétaire d'État :

1) Sur quels chiffres se base-t-elle pour mener sa politique ?

2) Peut-elle me fournir les statistiques des migrations de 2008, 2009 et 2010, ventilées par nationalité ?

Réponse reçue le 2 avril 2012 :

L’honorable membre trouvera ci-après la réponse à sa question.

Je considère tout comme vous que les données chiffrées sont la base de toute bonne politique. La politique d’asile et migration n’échappe pas à cette règle.

Avant toute chose, permettez-moi de souligner qu’au cours de la dernière décennie, l’Office des Étrangers (OE) a consenti des efforts considérables en matière de gestion des statistiques. Celles-ci ont évidemment trait à ses activités, à savoir l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers. Je pense non seulement aux rapports annuels édités chaque année mais aussi au grand nombre de questions parlementaires auxquelles une réponse assortie de données chiffrées est presque toujours apportée.

En toute logique, ces statistiques constituent la base du développement d’une politique des étrangers.

En ce qui concerne les statistiques complètes liées à la migration, c’est effectivement la Direction générale Statistique et Information économique (DGSIE) du Service public fédéral (SPF) Économie qui effectue l’analyse à grande échelle. Les données les plus récentes concernant les flux de migration ventilés par nationalité datent de 2007. Des données actualisées ont été demandées.