Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10682

de Nele Lijnen (Open Vld) du 18 décembre 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

le syndrome de fatigue chronique et la fibromyalgie

maladie chronique
maladie du système nerveux
maladie infectieuse
Croix-Rouge
transfusion sanguine

Chronologie

18/12/2013 Envoi question
4/3/2014 Rappel
28/4/2014 Fin de la législature

Requalification de : demande d'explications 5-4381

Question n° 5-10682 du 18 décembre 2013 : (Question posée en néerlandais)

Le syndrome de fatigue chronique (SFC/EM) suscite de nombreuses discussions au sein du monde médical. Alors que de nos jours, beaucoup de pays considèrent que cette affection présente des caractéristiques immunologiques et adoptent un traitement relevant de l'approche biomédicale, notre pays continue à opter pour un traitement relevant du modèle psychosomatique. Il y a encore moins de certitudes ou de consensus au sujet de la fibromyalgie.

Il semble cependant que la Croix-Rouge ait une autre opinion. Un patient atteint de fatigue chronique m'a raconté avoir un jour été refusé comme donneur de sang parce qu'il était atteint du SFC/ME. La Croix-Rouge lui a indiqué qu'elle agissait dans le cadre de la protection du donneur. Un médecin de la Croix-Rouge lui a alors expliqué pourquoi on refusait les patients atteints du SFC/ME ou de fibromyalgie :.

Selon ce médecin, la fibromyalgie appartient à la catégorie des maladies auto-immunes dans lesquelles il n'est pas exclu que des anticorps s'attaquent aux propres tissus de la personne. Ces anticorps auto-immuns circulant dans le sang du donneur se retrouvent aussi dans l'organisme de patients affaiblis lors d'une transfusion, ce qui risque de provoquer chez eux des réactions indésirables. Ce point de vue figure d'ailleurs explicitement dans la directive officielle de la Croix-Rouge.

Je souhaiterais poser les questions suivantes à la ministre :

1) Est-il exact que la Croix-Rouge et la Santé publique ont des opinions contrastées sur le syndrome de fatigue chronique et la fibromyalgie étant donné que dans la directive de la Croix-Rouge, elles sont toutes deux considérées comme des maladies ? Pouvez-vous expliquer votre réponse ?

2) Si vous avez répondu négativement à la question précitée, comment expliquez-vous que ces patients soient exclus du don de sang ? Si vous y avez répondu positivement, ne s'agit-il pas selon vous d'un problème ? Le point de vue de la Croix-Rouge est-il erroné ? Pouvez-vous expliquer votre réponse ?

3) Une concertation a-t-elle déjà eu lieu avec la Croix-Rouge sur le type d'affections que sont exactement le SFC/ME et la fibromyalgie, étant donné que la Croix-Rouge les considère à l'évidence comme des maladies ? Dans l'affirmative, qu'a donné cette concertation ? Dans la négative, une telle concertation est-elle nécessaire ?