Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-7571

de Ann Somers (Open Vld) du 21 avril 2010

au ministre de la Défense

Défense - Plan de réforme - Fermeture du quartier Lieutenant Freddy Limbosch à Diest - Alternatives

armée
base militaire

Chronologie

21/4/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 21/5/2010 )
6/5/2010 Fin de la législature

Question n° 4-7571 du 21 avril 2010 : (Question posée en néerlandais)

D'après la réponse du ministre à ma question orale 4-1174 (Annales n° 4-117 du 25 mars 2010, p. 22), la fermeture du quartier Lieutenant Freddy Limbosch à Diest, plus connu comme « la Citadelle », n'est pas exclusivement motivée par la vétusté de l'infrastructure. Les arguments portant sur l'état de l'infrastructure sont toutefois sujets à caution, d'autant plus que, selon d'aucuns, les informations sur lesquelles le ministre s'est basé sont incomplètes.

L'affirmation selon laquelle l'espace supérieur de la Citadelle est limité par son architecture, et que n'y est présente qu'une partie des différentes fonctions que l'on retrouve sur le site d'une unité moderne, devrait par exemple être nuancée.

Une unité moderne peut recouvrir des formes diverses, dont une est l'infanterie légère. Le quartier de Diest satisferait pleinement aux impératifs d'une unité légère. En outre, on peut signaler la possibilité d'un usage commun de certaines infrastructures, comme le ministre le préconise dans son plan. La proximité de Schaffen pourrait offrir ces possibilités, par exemple pour l'installation d'un garage ou dépôt de carburant commun.

Je souhaiterais une réponse aux questions suivantes :

1. Quelles fonctions concrètes que l'on trouve sur un site moderne ne pourront être réalisées à la Citadelle de Diest ?

2. A-t-on déjà examiné si ces fonctions pourraient être réalisées par un usage commun de certaines infrastructures, en particulier à Schaffen ?

3. Quels problèmes pourrait-on ainsi résoudre ?

4. N'héberger que l'infanterie légère à la Citadelle de Diest constitue-t-il une option ?

5. Dans la négative, quelles sont les objections ?