Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-5822

de Ann Somers (Open Vld) du 7 décembre 2009

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Tournée promotionnelle de Clouseau - Introduction d'un train spécial - Soutien logistique

Société nationale des chemins de fer belges
manifestation culturelle
migration alternante

Chronologie

7/12/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/1/2010 )
17/2/2010 Réponse

Réintroduction de : question écrite 4-4870

Question n° 4-5822 du 7 décembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

Le vendredi 30 octobre 2009, le groupe pop flamand Clouseau a commencé une tournée de promotion dans dix gares flamandes à l'occasion de la sortie de son dixième album studio “Zij aan zij”. C'est une initiative originale, qui ne peut qu'être encouragée. La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) indique dans son communiqué officiel qu'elle fournit le soutien logistique et organisationnel à cet effet. Pour le déroulement de la tournée des gares, la SNCB introduit toutefois un train spécial, ledit “Clouseau Express”. C'est étonnant, vu que l'évènement commence déjà à 6 heures du matin. La SNCB affirme en effet généralement devoir utiliser, matin et soir, la totalité du matériel pour pouvoir transporter l'ensemble des voyageurs. De plus, officiellement, le réseau est déjà saturé, les jours ouvrables, aux heures de pointe. Or, la tournée commence quand même à 6 heures du matin. Par ailleurs, la SNCB a déjà annoncé que les fans, qui peuvent gagner un ticket de train par le biais de concours, effectueront gratuitement le trajet du retour.

1. Étant donné que, selon la SNCB, il faut utiliser tout le matériel disponible pour les voyageurs aux heures de pointe durant les jours ouvrables, où la SNCB a-t-elle encore trouvé un train supplémentaire qui ne sera utilisé qu'une seule fois en guise de “Clouseau Express” ?

2. Cela signifie-t-il, en d'autres termes, qu'un autre train de voyageurs sera amputé ?

3. Étant donné que selon la SNCB, le réseau est déjà saturé à de nombreux endroits, aux heures de pointe, durant les jours ouvrables, le “Clouseau Express” pourra-t-il être introduit sans subir ou causer le moindre retard ?

4. Qu'entend exactement la SNCB par “soutien logistique et organisationnel” de la tournée des gares du groupe Clouseau ?

5. Quelle quantité de matériel et quelle main-d'oeuvre supplémentaire faudra-t-il prévoir pour cette initiative ?

6. À combien s'élève le coût total du soutien logistique et organisationnel de la tournée promotionnelle du groupe Clouseau du 30 octobre 2009 et des tickets retour ?

Réponse reçue le 17 février 2010 :

1. 2 et 5. La demande de matériel constitue une donnée fluctuante et la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) doit pouvoir y répondre, ce qui ne vaut pas uniquement pour le ‘Clouseau Express’. Ainsi, la SNCB renforce des trains certains jours (par exemple: le vendredi), durant la pointe, en cas notamment de manifestations et d'événements touristiques (par exemple, des trains vers la côte).Il n'est dès lors pas anormal que la SNCB occasionnellement fasse circuler un train supplémentaire comme, par exemple, le ‘Clouseau Express’. Il en va de même pour la mise en circulation d'un train en plus pour assumer le déplacement des parlementaires européens de Bruxelles vers Strasbourg et le retour des touristes de la côte aux heures de pointe du soir, etc.

Dans le cas présent, il s’agissait d’un train limité à quatre voitures.

3. Le train n’a pas circulé en heure de pointe dans les endroits stratégiques les plus saturés du réseau.

4. Le soutien logistique et organisationnel consistait, d’une part, en la définition d’un horaire de circulation et, d’autre part, en la mise en circulation du train proprement dit (matériel, personnel de conduite et d’accompagnement, suivi de la circulation en temps réel).

6. Le coût interne des tickets “retour” s’élève à 862 euros.

A ce jour, la SNCB ne dispose pas de toutes les données nécessaires (exemple: facture relative aux sillons) pour pouvoir établir le coût du soutien logistique et organisationnel. Toutefois, une première estimation conduit à un coût de 17 000 euros.

Eu égard à la couverture médiatique de l’événement tant dans la presse quotidienne écrite (double page dans l’édition week-end du Nieuwsblad (31 octobre), page complète dans l’édition du week-end du Laatste Nieuws (31 octobre), que dans la presse hebdomadaire spécialisée et au niveau des radios (interviews diffusées le 30 octobre) et des télévisions (interviews aux journaux de 13h00 et 19h00 de la VRT le 30 octobre, reportage dans l’émission “De Rode Loper” de la VRT le 2 novembre), le return de cette action dépasse largement les coûts estimés. Cette action a touché un très large public, en mettant en évidence les atouts du train. La SNCB ne saurait évaluer la valeur commerciale de 10 concerts de Clouseau, mais il est certain que cela dépasse largement le coût précité. De plus, la SNCB a démontré le rôle qu’elle peut jouer dans un contexte de développement de la mobilité durable. Cette action a permis de toucher plus particulièrement un public jeune, amené dans l’avenir à emprunter éventuellement le train.