Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-5811

de Ann Somers (Open Vld) du 7 décembre 2009

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Train express Hasselt-Bruxelles - Problèmes de ponctualité

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
durée du transport
migration alternante

Chronologie

7/12/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/1/2010 )
28/4/2010 Réponse

Réintroduction de : question écrite 4-4808

Question n° 4-5811 du 7 décembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

L' « express » Hasselt-Bruxelles de 6 h57 est l'un des trains de cette ligne qui arrive généralement à l'heure prévue à Bruxelles-Central. Durant la semaine du 28 septembre au 2 octobre 2009, ce train a toutefois enregistré plusieurs retards. Le mercredi 30 septembre 2009, ce retard a même atteint une dizaine de minutes. Ayant connu des expériences similaires avec d'autres trains de cette ligne, certains voyageurs craignent qu'un nouveau retard structurel se prépare.

1) Quelle était la cause exacte du retard de ce train le mercredi 30 septembre dernier?

2) Risque-t-il de se poser un nouveau problème structurel qui ferait que le train n'arriverait plus exactement à l'heure prévue (selon l'horaire officiel) à Bruxelles-Central et Bruxelles-Midi?

3) Combien de fois ce train est-il arrivé exactement à l'heure prévue à Bruxelles-Central (suivant les horaires officiels, donc sans tenir compte de la marge de six minutes maximum utilisée par la SNCB, Société nationale des chemins de fer belges) ? Je souhaiterais obtenir une ventilation de ces chiffres par mois.

Réponse reçue le 28 avril 2010 :

1. et 2. Le 30 septembre 2009, le retard du train 7306 (départ de Hasselt à 06h57 a été occasionné par :

- des problèmes de haute tension au niveau des trois dernières voitures d’un train précédent circulant de Hasselt vers Bruxelles-Midi. Un technicien a dû intervenir et ce train est parti de Hasselt avec 22 minutes de retard;

- un appel d’urgence lancé par erreur par le conducteur d’un autre train sur la ligne 50 (Gent-Sint-Pieters – Bruxelles via Aalst) et qui a été reçu sur plusieurs lignes, notamment sur la ligne 50A (Ostende – Bruxelles). En cas d’appel d’urgence, tous les conducteurs de trains qui le reçoivent doivent arrêter ou réduire leur vitesse. Il s’en est suivi une occupation prolongée de certaines sections de voie, ce qui a provoqué le dérangement d’un passage à niveau. Au total, 63 trains se sont retrouvés hors du sillon prévu et ce, sur différentes lignes. Ceci a également eu un impact sur les trains de la ligne 36 (Liège –Bruxelles), lors de leur approche de Bruxelles.

Il ne s’agit donc pas d’un problème structurel, mais d’un concours de circonstances d’origines diverses, comme exposé ci-avant.

3. Les données mensuelles demandées par l’honorable membre ne sont pas disponibles immédiatement dans les statistiques établies.

Une analyse de la ponctualité du train 7306 à l’arrivée à Bruxelles-Central a été effectuée du 1er août au 30 septembre 2009 inclus.

En août 2009 (21 jours ouvrables), le train 7306 est arrivé 3 fois à l’heure à Bruxelles-Central, 17 fois avec un retard de 1 à 4 minutes, et 1 fois avec un retard de 8 minutes.

En septembre 2009 (22 jours ouvrables), le train 7306 est arrivé 1 fois à l’heure à Bruxelles-Central, 17 fois avec un retard de 1 à 5 minutes, 3 fois avec un retard de 6 à 9 minutes et 1 fois avec avec un retard de 20 minutes du fait d’un dérangement d’aiguillage près de Herent.

Du fait de la saturation de certaines portions du réseau de chemin de fer en heures de pointe, le moindre retard encouru par un train, pour quelque raison que ce soit, se reporte facilement sur le train qui le suit. Au fur mesure de l’évolution de la plage horaire de pointe, il y a fréquemment formation de file dans le trafic des trains dans et autour de Bruxelles.