Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-4556

de Ann Somers (Open Vld) du 24 septembre 2009

au vice-premier ministre et ministre de la Fonction publique, des Entreprises publiques et des Réformes institutionnelles

SNCB - Achat de billets par le biais de la carte d'identité électronique - Evaluation - Extension aux B-Excursions et au renouvellement des abonnements

Société nationale des chemins de fer belges
titre de transport
document d'identité
monnaie électronique

Chronologie

24/9/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 29/10/2009 )
19/11/2009 Réponse

Question n° 4-4556 du 24 septembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

La SNCB a lancé un nouveau système de billet grâce auquel la carte d'identité électronique peut faire office de titre de transport. Quiconque achète un billet a la possibilité de l'envoyer sur son e-ID. On doit simplement communiquer son nom et son numéro de registre national et on reçoit un e-mail de confirmation après le paiement. Lors du contrôle du billet, il suffit de présenter son e-ID au contrôleur.

Le système ne fonctionne actuellement que pour les billets ordinaires, et pas encore pour les tickets B-Excursions ou pour renouveler les abonnements.

1) Le système d'achat des billets par le biais d'une e-ID est-il déjà appliqué ?

2) Le système fonctionne-t-il de manière optimale ou constate-t-on des maladies de jeunesse ?

3) Quels problèmes empêchent-ils l'élargissement du système aux tickets B-Excursions ou au renouvellement des abonnements ?

4) Dans quel délai l'achat des tickets B-Excursions et le renouvellement des abonnements pourront-ils avoir lieu par le biais de l'e-ID ?

Réponse reçue le 19 novembre 2009 :

1. Le nombre mensuel de billets délivrés via E–ID est le suivant :

– juin 2009 : 3 511

– juillet 2009 : 3 420

– août 2009 : 3 286

2. Le projet a été largement testé avant son lancement et fonctionne dès lors correctement. En outre, les procédures de « fall-back » requises sont prévues en cas de problème technique.

3. et 4. L’étendre aux B–Excursions implique que les autres parties concernées par le package « all in » (parcs d’attractions, autres sociétés de transports en commun, etc.) adoptent la même technologie qui, actuellement, est fort peu utilisée. C'est pourquoi ce point n’est pas à l'ordre du jour.

L’étendre à la prolongation des abonnements de train n'est actuellement pas non plus à l'ordre du jour. L'actuelle technologie de l'E–ID fonctionne via le principe d'une « contact card ». Ainsi, l'E–ID doit être introduite dans le lecteur de cartes à chaque contrôle effectué par l’accompagnateur de trains. Si ce principe devait être généralisé aux cartes train, le contrôle nécessiterait trop de temps, surtout pendant les heures de pointe.