Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-4418

de Ann Somers (Open Vld) du 17 septembre 2009

à la vice-première ministre et ministre de l'Emploi et de l'Egalité des chances, chargée de la Politique de migration et d'asile

Taux d'activité des seniors - Augmentation - Pacte de solidarité entre les générations - Conséquences - Évolution - Proposition d'un nouveau pacte de solidarité entre les générations

travailleur âgé
vieillissement de la population
retraite anticipée
population active
population en âge de travailler

Chronologie

17/9/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 22/10/2009 )
25/11/2009 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 4-5481

Question n° 4-4418 du 17 septembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

À politique inchangée, un jeune de 15 ans ne travaillera en moyenne que 28,4 ans durant sa carrière. C'est ce qui ressort d'une projection d'experts du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF ETCS). Lors d'un collogue de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) il a été constaté que le Pacte de solidarité entre les générations n'atteignait pas ses objectifs et ne contribuait pas à une augmentation sensible du taux d'activité des seniors. La Belgique ne parvient toujours pas à atteindre la moyenne de l'Union européenne (UE). Tout cela est problématique eu égard aux conséquences du veillissement.

C'est pourquoi la FEB en appelle à un nouveau Pacte de solidarité entre les générations. L'Algemeen Christelijk Vakverbond (ACV) a déjà signalé y être opposé en raison de la crise économique qui doit maintenant être la priorité des décideurs politiques.

1. Comment la ministre évalue-t-elle les conséquences de quatre ans de Pacte de solidarité entre les générations, plus précisément par rapport à l'évolution du nombre de prépensionnés jeunes et plus âgés, d'une part, et du taux d'emploi des plus de 55 ans, d'autre part ?

2. Quelles sont, à son sens, les principales raisons expliquant l'augmentation du nombre de prépensionnés plus âgés ?

3. Est-il à son sens défendable que les jeunes de 15 ans n'auront à l'avenir qu'une carrière active réelle de 28,4 ans ?

4. Un nouveau Pacte de solidarité entre les générations s'impose-t-il dès lors ?

5. Quels accents doivent-ils être mis dans un tel nouveau Pacte de solidarité entre les générations ?

6. Estime-t-elle qu'il faut rapidement entamer une concertation en vue d'un nouveau Pacte de solidarité entre les générations ?

7. Partage-t-elle la thèse de la FEB de prendre des décisions à court terme mais de prévoir une mise en oeuvre progressive ou suit-elle l'avis de l'ACV qui plaide provisoirement en faveur du statu quo ?