SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2009-2010 Zitting 2009-2010
________________
12 mars 2010 12 maart 2010
________________
Question écrite n° 4-7197 Schriftelijke vraag nr. 4-7197

de Pol Van Den Driessche (CD&V)

van Pol Van Den Driessche (CD&V)

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

aan de minister van Ambtenarenzaken en Overheidsbedrijven
________________
Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Passage à niveau de la Kattestraat à Loppem - Situation dangereuse - Mesures Nationale Maatschappij der Belgische Spoorwegen (NMBS) - Spooroverweg aan de Kattestraat in Loppem - Onveilige situatie - Maatregelen 
________________
Société nationale des chemins de fer belges
sécurité des transports
réseau ferroviaire
Nationale Maatschappij der Belgische Spoorwegen
veiligheid van het vervoer
spoorwegnet
________ ________
12/3/2010 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 15/4/2010 )
23/4/2010 Antwoord
12/3/2010 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 15/4/2010 )
23/4/2010 Antwoord
________ ________
Question n° 4-7197 du 12 mars 2010 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 4-7197 d.d. 12 maart 2010 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Les habitants des environs du passage à niveau de la Kattestraat à Loppem tirent la sonnette d'alarme. La raison de leur inquiétude est l'étroitesse du passage à niveau dans leur rue.

Le passage à niveau trop étroit, qui est en outre non gardé, provoque des situations extrêmement dangereuses. Les roues des voitures débordent sur les voies, les piétons doivent également marcher sur les voies au lieu de pouvoir utiliser la bande de circulation... Il y a deux ans, une voiture est restée bloquée et a été happée par un train, heureusement sans faire de victime.

Cela fait dix ans que les problèmes provoquent le mécontentement des habitants du quartier mais, jusqu'à présent, peu d'efforts ont été réalisés pour tenir compte de leurs griefs. Il est vrai que la commune de Zedelgem a instauré une circulation à sens unique il y a deux ans, mais sans grands résultats.

Je souhaiterais poser à ce sujet les questions suivantes :

1. Dans quel délai des mesures peuvent-elles être prises pour remédier à la situation d'insécurité ?

2. Quels sont les plans de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) pour ce passage à niveau ?

3. Envisage-t-on d'élargir la bande de circulation ?

4. La SNCB peut-elle sécuriser le passage à niveau ?

 

De bewoners uit de buurt van de spooroverweg aan de Kattestraat in Loppem trekken aan de alarmbel. De reden voor hun bezorgdheid is de te smalle spoorwegovergang in hun straat.

De te smalle overweg, die overigens onbewaakt is, leidt tot zeer veel gevaarlijke situaties. Auto's komen met hun wielen naast het rijvak terecht, voetgangers moeten over de sporen stappen in plaats van het rijvak te kunnen gebruiken, … Twee jaar geleden kwam een wagen vast te zitten en hij werd door een trein gegrepen, gelukkig zonder slachtoffers.

De problemen veroorzaken reeds tien jaar wrevel bij de buurtbewoners, maar tot op heden werden weinig inspanningen gedaan om aan hun grieven tegemoet te komen. De gemeente Zedelgem voerde twee jaar geleden weliswaar eenrichtingsverkeer in, maar dat leverde weinig resultaat op.

Ik wil hierover graag volgende vragen stellen:

1. Op welke termijn kunnen maatregelen worden genomen om de onveilige situatie aan te pakken?

2. Welke plannen heeft de Nationale Maatschappij der Belgische Spoorwegen (NMBS) met deze overweg?

3. Overweegt men om de rijweg te verbreden?

4. Kan de NMBS de overweg veiliger maken?

 
Réponse reçue le 23 avril 2010 : Antwoord ontvangen op 23 april 2010 :
  1. Une solution possible à court terme consisterait à limiter le passage à niveau aux usagers faibles. Ceci est de la compétence du gestionnaire de la voirie (la commune de Zedelgem).

  2. Il a déjà été question de fermer ce passage à niveau dans le passé, vu que l'accès à la ‘Kattestraat’ est également assuré sans celui ci (à savoir via la N397 et la Stationsstraat). Mais cette initiative s'est heurtée à l’opposition des riverains et des autorités locales.

    Infrabel reste demanderesse d'une fermeture de ce passage à niveau. Il s'agit de la meilleure formule pour accroître la sécurité. En concertation avec la Région Flamande (gestionnaire de la voirie de la N397 qui est parallèle à la voie), il peut être examiné si, outre la fermeture de ce passage à niveau, il ne pourrait pas être aménagé de tunnel pour piétons et/ou cyclistes sur le site du passage à niveau ‘Kattestraat’, sous les voies et la N397.

  3. Un élargissement n'est pas exclu, mais le gestionnaire de la voirie (la commune) doit pour cela adresser une demande à Infrabel. Infrabel n’a pas encore reçu de demande à ce sujet.

  4. La sécurisation d'un passage à niveau est déterminée par le Service public fédéral (SPF) Mobilité et Transports. Le passage à niveau est actuellement sécurisé par des barrières couvrant chacune une moitié de la chaussée et par quatre signaux routiers lumineux, comme prescrit par le SPF.

  1. Een mogelijke oplossing op korte termijn is deze overweg voor te behouden voor zwakke weggebruikers. Dit behoort tot de bevoegdheid van de wegbeheerder (gemeente Zedelgem).

  2. In het verleden werd al getracht om deze overweg sluiten, aangezien de bereikbaarheid van de Kattestraat ook zonder deze overweg (namelijk via de N397 en de Stationsstraat) verzekerd blijft. Dit stuitte op tegenstand van de plaatselijke bevolking en overheid. Infrabel blijft vragende partij om deze overweg te sluiten. Dit is de meest effectieve manier om de veiligheid te verhogen. In samenspraak met het Vlaamse Gewest (wegbeheerder van de N397, die parallel aan het spoor loopt) kan worden bekeken of, naast het sluiten van deze overweg, bijkomend nog een tunnel voor voetgangers en/of fietsers kan worden gebouwd onder de sporen en de N397 op de plaats van de overweg Kattestraat.

  3. Een verbreding is niet uitgesloten, maar hiervoor moet de wegbeheerder (de gemeente) een vraag richten aan Infrabel. Infrabel kreeg hieromtrent nog geen vragen.

  4. De beveiliging van een overweg wordt bepaald door de Federale Overheidsdienst (FOD) Mobiliteit en Vervoer. De overweg is momenteel beveiligd, namelijk met slagbomen over de halve wegbreedte en vier weglichtseinen, zoals voorgeschreven door de FOD.