SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2010-2011
________
16 juin 2011
________
SÉNAT Question écrite n° 5-2535

de Bert Anciaux (sp.a)

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale
________
Patients psychiatriques - Transfert vers les soins à domicile - Accompagnement - Transfert des coûts vers les autorités communautaires
________
internement psychiatrique
soins à domicile
coût de la santé
handicapé mental
________
16/6/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé
________
Réintroduite comme : question écrite 5-4538
________
SÉNAT Question écrite n° 5-2535 du 16 juin 2011 : (Question posée en néerlandais)

Les acteurs des soins de santé et de l'aide aux personnes ont constaté une généralisation, dans les hôpitaux psychiatriques, de la pratique qui consiste à transférer les patients vers les soins à domicile. Ces acteurs n'ont pas jugé ce transfert nécessairement négatif en soi, au contraire. Mais il apparaît que cette pratique est surtout motivée par des mesures d'économie de l'autorité fédérale et le transfert des patients n'est nullement préparé, accompagné et assorti de soins ultérieurs. De plus, cette évolution semble revenir à faire endosser les économies fédérales par les communautés.

Je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes.

1) La ministre reconnaît-elle une généralisation de la pratique consistant à transférer les patients psychiatriques vers les soins à domicile et donc les coûts de l'autorité fédérale vers les autorités communautaires ?

2) Estime-t-elle également que ce transfert offre en soi des possibilités mais uniquement à condition qu'il soit assorti d'une préparation, d'un accompagnement et de soins ultérieurs de qualité ? Est-ce le cas actuellement ?