Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-587

de Bob De Brabandere (Vlaams Belang) du 5 juin 2020

au ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Infrabel - Réseau ferroviaire - Vandalisme

Société nationale des chemins de fer belges
vandalisme
réseau ferroviaire
statistique officielle

Chronologie

5/6/2020 Envoi question (Fin du délai de réponse: 9/7/2020 )

Question n° 7-587 du 5 juin 2020 : (Question posée en néerlandais)

La mobilité est une matière transversale.

Un train de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) maculé de graffitis a récemment fait parler de lui au-delà de nos frontières. La SNCB et Infrabel évoquent par ailleurs souvent des actes de vandalisme pour justifier les retards et suppressions de trains. Outre les trains, les gares sont également visées.

J'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes:

1) Combien d'incidents de vandalisme sur le réseau ferroviaire (trains, gares, etc.) ont été enregistrés sur la période 2015-2020 (je souhaiterais une ventilation par année)? Quels sont les types de vandalisme (graffitis, destructions, etc.) constatés pendant cette période?

2) Combien d'auteurs de vandalisme ont été interceptés chaque année sur la période 2015-2020? Combien de personnes ont été condamnées pendant cette période pour des actes de vandalisme visant le réseau et le matériel ferroviaire? Quels montants la SNCB / Infrabel ont-elles pu récupérer auprès de ces auteurs?

3) Existe-t-il des disparités significatives en termes de vandalisme entre les différentes gares et lignes ferroviaires? Quelles sont les lignes et gares qui attirent particulièrement l'attention à cet égard ?

4) Quel est le montant des coûts annuels déboursés par la SNCB et Infrabel pour la réparation des dégâts du vandalisme pendant la période 2015-2020?