Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-1383

de Latifa Gahouchi (PS) du 20 octobre 2021

au vice-premier ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

Vaccination - Enfants - Contrôle de la pandémie (Covid-19)

épidémie
vaccin
vaccination
enfant

Chronologie

20/10/2021 Envoi question (Fin du délai de réponse: 18/11/2021 )

Question n° 7-1383 du 20 octobre 2021 : (Question posée en français)

Selon les informations dont on dispose, le vaccin contre la COVID-19 serait bien toléré chez les enfants et déclencherait une réponse immunitaire «robuste», «comparable» à celle observée chez les 16-25 ans.

Dans notre pays, pour l'instant, aucun vaccin n'a été autorisé pour la tranche des 5-11 ans.

Selon l'épidémiologiste Yves Coppieters, il est clair qu'il convient de distinguer une démarche de Pfizer, «purement commerciale» et la démarche de nos autorités sanitaires «qui font les stratégies de santé publique».

En l'état de la situation, même si le vaccin est approuvé par l'Agence européenne du Médicament, nos autorités ne doivent pas forcément suivre cet avis.

Le problème est bien de déterminer s'il y a un vrai bénéfice en matière de contrôle de la pandémie.

Selon l'épidémiologiste en question, la tranche d'âge des 5-11 ans ne serait pas celle où l'on retrouve des situations graves ou dramatiques.

Certes, il précise en outre qu'il y a toujours des cas exceptionnels mais, par rapport à ce qu'on a observé depuis vingt mois, les plus jeunes peuvent être contaminés, avoir des symptômes, mais on a constaté très peu de formes graves.

Cette question relève bien de la compétence du Sénat par sa transversalité. La gestion de la pandémie relevant de tous les niveaux de pouvoir. La prévention de la santé de tous nos concitoyens relève en outre de la compétence des entités fédérées.

Disposez-vous d'informations complémentaires par rapport à ce dossier ?