Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-811

de Latifa Gahouchi (PS) du 20 janvier 2016

au secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, chargé de la Simplification administrative, adjoint au ministre de la Sécurité et de l'Intérieur

Demandeurs d'asile - Places d'accueil - Nombre - Répartition entre les trois Régions du pays

asile politique
équipement social
réfugié
demandeur d'asile

Chronologie

20/1/2016 Envoi question (Fin du délai de réponse: 18/2/2016 )
9/12/2018 Dossier clôturé

Question n° 6-811 du 20 janvier 2016 : (Question posée en français)

En septembre 2015, plusieurs organisations non gouvernementales (ONG), la ville de Bruxelles et le gouvernement fédéral faisaient le point sur l'accueil des demandeurs d'asile. C'était également l'occasion de faire un état des lieux du nombre de places disponibles.

En ce qui concerne la capacité d'accueil, les trois Régions du pays sont déjà mises à contribution, mais à des hauteurs différentes. La pertinence de cette question se justifie via les nouvelles compétences du Sénat en tant qu'Assemblée des entités fédérées, dans la mesure où les trois Régions sont également concernées dans l'accueil des demandeurs d'asile. Lors de ce dernier décompte du 9 septembre 2015, c'est la Wallonie qui disposait du plus grand nombre de places d'accueil, avec près de la moitié de toutes les places disponibles en Belgique :

- Wallonie : 10 568 places, soit 49,9 % des places disponibles ;

- Flandre : 9 000 places, soit 42,5 % ;

- Bruxelles : 1 612 places, soit 7,61 %.

Selon ces chiffres fournis par le gouvernement fédéral, on voit que la Flandre dispose de moins de places que la Wallonie.

Ce déséquilibre devait en partie être corrigé par l'ouverture de nouvelles places d'accueil.

Quelle est la situation actuelle en terme de création de nouvelles places d'accueil et notamment concernant le nombre de places en initiatives locales d'accueil (ILA) ? Pourriez-vous me communiquer les derniers chiffres ?