Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-1751

de Peter Van Rompuy (CD&V) du 19 janvier 2018

au ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

Infrabel - Gare de Lot - Heideveldstraat - Sécurité routière - Amélioration - Mesures

Société nationale des chemins de fer belges
sécurité routière
province de Brabant flamand

Chronologie

19/1/2018 Envoi question (Fin du délai de réponse: 22/2/2018 )
10/4/2018 Réponse

Question n° 6-1751 du 19 janvier 2018 : (Question posée en néerlandais)

Motivation du caractère transversal de la question écrite : garantir la sécurité sur les routes est une responsabilité partagée.

Infrabel est propriétaire de la Heideveldstraat à Lot. Cette rue n'ayant pas de trottoir, les piétons sont obligés de marcher sur la route pour aller de la gare de Lot jusqu'à leur lieu de travail à Heideveld. L'éclairage n'est pas non plus adapté à la circulation. La forte densité de circulation à Heideveld et le fait que les travailleurs doivent également se déplacer de ou vers la gare durant la nuit sont source de situations dangereuses.

D'où la question suivante :

Infrabel peut-elle prendre d'urgence des mesures pour améliorer la sécurité routière à Heideveld ?

Réponse reçue le 10 avril 2018 :

Même si une voirie précise se situe sur son domaine, Infrabel m’informe qu’elle n’est pas le gestionnaire de voirie de la Heideveldstraat. Garantir la sécurité routière est une compétence du gestionnaire de voirie, lequel pouvant être la commune ou la Région.

À la demande du gestionnaire de voirie, des solutions spécifiques peuvent être recherchées. Les surcoûts éventuels incomberont alors au gestionnaire de voirie et seront inscrits dans une convention particulière entre le gestionnaire de voirie et Infrabel.