Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-2604

de Elke Sleurs (N-VA) du 22 juin 2011

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale

Psychiatrie - Hôpital psychiatrique - Service psychiatrique d'un hôpital général - Durée de l'admission

établissement psychiatrique
internement psychiatrique
statistique officielle
répartition géographique
établissement hospitalier

Chronologie

22/6/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-4246

Question n° 5-2604 du 22 juin 2011 : (Question posée en néerlandais)

Selon le rapport annuel de l'association flamande de la santé mentale, 10% de la population souffre d'un problème de santé mentale. La psychiatrie constitue dès lors un aspect essentiel des soins de santé. En outre, les problèmes de santé mentale sont une des causes les plus courantes d'absentéisme, d'incapacité de travail et de retraite anticipée. De plus, de nombreuses personnes bénéficient de soins de santé mentale résidentiels. C'est pourquoi il est important d'appréhender le processus décisionnel des hôpitaux psychiatriques et des services psychiatriques des hôpitaux généraux.

J'aimerais recevoir une réponse aux questions suivantes.

1) Combien de patients ont-ils été obligés de se faire admettre dans un hôpital psychiatrique ou dans un service psychiatrique d'un hôpital général? Combien d'entre eux avaient-ils déjà été admis auparavant dans un hôpital psychiatrique ou dans un service psychiatrique d'un hôpital général? Qui a imposé l'admission ? Était-ce toujours un prestataire de soins ou également la famille? J'aimerais obtenir ces chiffres pour les cinq dernières, ventilés par région et par année.

2) Combien de patients ont-ils été admis de leur propre gré dans un hôpital psychiatrique ou dans un service psychiatrique d'un hôpital général? Qui a orienté le patient? Combien d'entre eux avaient-ils déjà été admis auparavant dans un hôpital psychiatrique ou dans un service psychiatrique? J'aimerais obtenir ces chiffres ventilés par région et par année.

3) Combien des patients ayant fait l'objet d'une admission forcée ont-ils décidé de poursuivre ensuite volontairement le traitement dans l'établissement? Était-ce sur l'avis d'un psychiatre ou d'un autre médecin ou à l'initiative du patient? J'aimerais obtenir ces chiffres pour les cinq dernières années, ventilés par région et par année.

4) Quelle fut la durée moyenne du traitement lorsque le patient a fait l'objet d'une admission forcée et a refusé un séjour volontaire après le traitement forcé ? Combien de temps ce séjour a-t-il duré si le patient était d'accord pour un séjour volontaire complémentaire après le traitement forcé ? Dans combien de cas un séjour volontaire après une admission forcée a-t-il été refusé par l'établissement de soins? J'aimerais obtenir ces chiffres pour les cinq dernières années, ventilés par région et par année.

5) Quelle a été la durée du traitement lorsque le patient s'était fait admettre de son plein gré ? J'aimerais obtenir ces chiffres pour les cinq dernières années, ventilés par région et par année.

6) Dans combien de cas un patient a-t-il été exclu contre sa volonté, au terme d'un traitement volontaire, d'un établissement psychiatrique? Dans combien de cas était-ce durant le séjour dans la section d'admission ou dans la section d' observation? Dans combien de cas cela s'est-il produit lorsque le patient avait opté pour un séjour volontaire après une admission forcée ? Note-t-on une différence entre les sections ouvertes et fermées? J'aimerais obtenir ces chiffres pour les cinq dernières années, ventilés par région et par année.