Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-11365

de Cindy Franssen (CD&V) du 4 avril 2014

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

la consultation oncologique multidisciplinaire

cancer

Chronologie

4/4/2014 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Réponse provisoire (pdf)

Requalification de : demande d'explications 5-4961

Question n° 5-11365 du 4 avril 2014 : (Question posée en néerlandais)

L'article 8 du Plan cancer prévoit l'obligation d'organiser une consultation oncologique multidisciplinaire (COM) pour tous les nouveaux cas de cancer.

Une COM consiste en un entretien entre minimum quatre médecins de spécialités différentes. Cette consultation a été introduite pour améliorer la qualité de la prise en charge des patients cancéreux sur le plan de l'analyse du dossier, de l'explication du diagnostic et de l'élaboration d'un plan de traitement.

Bien que l'évidence scientifique soit limitée, toutes les études pertinentes concluent qu'une approche multidisciplinaire a des résultats positifs pour le patient en matière de diagnostic et/ou de planification du traitement, de survie et de satisfaction.

Dans sa dernière évaluation du Plan cancer, le Centre du cancer a toutefois attiré l'attention sur un problème : alors que le Plan cancer visait à imposer une COM pour chaque nouveau diagnostic de cancer, celle-ci n'est pas obligatoire, selon la lettre de la loi. Il en résulte que l'on discute (beaucoup) moins des patients souffrant d'un sarcome du tissu mou, d'un sarcome des os, d'un mélanome malin, d'un cancer de la thyroïde, d'un cancer de la prostate ou de tumeurs hématologiques.

Pourtant, ces patients ont également droit au meilleur traitement.

Je souhaiterais dès lors que la ministre réponde aux questions suivantes :

1) L'obligation d'organiser une COM pour tous les nouveaux cas de cancer a-t-elle déjà été ancrée dans la loi ?

2) Disposez-vous de chiffres indiquant si les recommandations de la COM sont suivies et si oui, pouvez-vous m'en fournir un aperçu ? Quelle est la conclusion générale ?