Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-1010

de Guido De Padt (Open Vld) du 27 janvier 2011

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Trains supprimés - Communication d'informations correctes

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
durée du transport
information du consommateur

Chronologie

27/1/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-3942

Question n° 5-1010 du 27 janvier 2011 : (Question posée en néerlandais)

Ce n'est un secret pour personne que la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) n'a pas la médaille d'or des informations correctes, claires et en temps utile. Des informations manifestement erronées sont toutefois susceptibles de causer des problèmes aux voyageurs, comme le montre un exemple tiré de la pratique. Un étudiant qui devait passer un examen à la Haute École de Malines ce 11 janvier 2011 apprend par les haut-parleurs de la gare de Baasrode-Sud que le train vers Termonde et Malines de 13 h 05 est supprimé. Aucun motif n'est fourni, mais selon des sources informelles, le pont situé à Kapelle-op-den-Bos, sur lequel le train doit passer, est régulièrement la source de problèmes. L'étudiant en question ne parvient pas à destination à temps et manque donc son examen. Il explique la situation à son établissement scolaire, qui vérifie l'information auprès de la SNCB. La société ferroviaire prétend alors sans sourciller que le train a bel et bien roulé. Deux autres étudiants ont heureusement pu témoigner de l'incident et la suppression a pu être confirmée, après quelques recherches par le biais de railtime. Il aurait tout aussi été possible que l'établissement n'ait pas cru l'étudiant, faute de preuves, et l'ait soupçonné d'avoir inventé un prétexte pour obtenir le report de son examen.

1) La ministre trouve-t-elle admissible que la SNCB communique des informations manifestement erronées à un établissement scolaire, ce qui risque de causer des problèmes à un étudiant et de porter atteinte à sa crédibilité ?

2) Demandera-t-elle de rechercher les raisons pour lesquelles la SNCB a communiqué des informations manifestement erronées à un établissement scolaire ?

3) S'il s'avère que la SNCB a bel et bien communiqué de telles informations, quelles mesures la ministre envisage-t-elle de prendre pour éviter ce genre de bévues à l'avenir ?

4) Pourquoi la SNCB s'abstient-elle d'informer les voyageurs sur la raison exacte de la suppression d'un train en général, et de ce train en particulier ?

5) La ministre insistera-t-elle encore explicitement auprès de la SNCB pour que le groupe communique aux voyageurs des informations correctes, complètes et en temps utile sur les retards et les suppressions de trains ?

6) Les sources informelles ont-elles raison d'affirmer que de problèmes surviennent régulièrement sur la ligne Termonde-Malines en raison du pont à Kapelle-op-den-Bos ?

7) Dans l'affirmative, de quels problèmes spécifiques s'agit-il et combien de fois ces problèmes ont-ils entraîné la suppression d'un train au cours de ces deux dernières années ?