Tweetalige printerversie Eentalige printerversie

Schriftelijke vraag nr. 4-1003

van Sabine de Bethune (CD&V N-VA) d.d. 19 mei 2008

aan de minister van Ontwikkelingssamenwerking

Belgische Ontwikkelingssamenwerking - Aandacht voor personen met een handicap

ontwikkelingshulp
gehandicapte
integratie van gehandicapten
armoede
ontwikkelingsland
VN-conventie

Chronologie

19/5/2008 Verzending vraag (Einde van de antwoordtermijn: 19/6/2008 )
19/6/2008 Antwoord

Herkwalificatie van : vraag om uitleg 4-296

Vraag nr. 4-1003 d.d. 19 mei 2008 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Op 30 maart 2007 ondertekende België, samen met meer dan vijftig landen, het nieuwe Verdrag van de Verenigde Naties over mensen met een handicap. De conventie verplicht de Lidstaten om een specifiek beleid te voeren voor personen met een handicap en om er extra middelen voor vrij te maken.

Het Verdrag erkent voor het eerst dat er een link bestaat tussen armoede en handicap. Het Verdrag kent geen nieuwe rechten toe aan personen met een handicap, maar betekent een belangrijke verandering in de manier waarop we hen benaderen: niet als mensen die speciale hulp nodig hebben, maar als mensen met gelijke rechten die volwaardig deel uitmaken van onze samenleving.

Op 3 mei 2008 ging het nieuwe VN-Verdrag van kracht na ratificatie door twintig landen. België heeft het Verdrag helaas nog steeds niet geratificeerd.

Naar schatting 650 miljoen mensen, dit is 10% van de wereldbevolking, leven met een handicap. 520 miljoen van hen leven in ontwikkelingslanden. Zij behoren tot de armste lagen van de bevolking. Om de realisatie van de Millenniumdoelstellingen niet in het gedrang te brengen is aandacht voor deze problematiek meer dan gegrond.

Daarom volgende vraag:

Hoeveel procent van het budget van Belgische Ontwikkelingssamenwerking ging de voorbije jaren en gaat dit jaar naar “handicap en ontwikkelingssamenwerking” en meer specifiek naar:

- programma’s ter preventie van handicaps;

- specifieke programma’s ter ondersteuning van personen met een handicap?

Antwoord ontvangen op 19 juni 2008 :

La Coopération belge au développement dans le domaine de l'handicap se place à deux niveaux : celui de la prévention et celui des soins et de la réintégration de la personne handicapée dans la société dans une perspective de droits humains.

Il existe un lien étroit entre la pauvreté et l'handicap. Les différents éléments de la pauvreté, tels que la malnutrition, un manque d'accès à des soins de santé de qualité, une couverture vaccinale insuffisante, l'analphabétisme, des conditions de vie dangereuse sont associés à un haut pourcentage d'handicap. D'un autre côté, l'handicap peut être une cause de pauvreté en empêchant la pleine participation des personnes handicapées dans la vie économique et sociale de leurs communautés.

Les actions de la Coopération belge visant à contribuer à l'atteinte des ODM — fil rouge de la coopération au développement —, qu'elles soient dans le domaine de la santé, de la sécurité alimentaire, de l'éducation, de l'égalité des chances et de l'autonomisation des femmes, concourent à la prévention des handicaps.

Certains projets sont plus directement liés à la prévention d'handicap. À titre d'exemple, la Belgique soutient financièrement depuis trente ans un programme africain de lutte contre l'onchocercose (cécité des rivières) qui est l'une des causes majeures de la cécité dans le monde. Ce programme a permis de traiter cinquante millions de personnes par année, et d'ainsi éviter 600 000 cas de cécité. La contribution belge à la lutte contre le paludisme, notamment au Rwanda et au Vietnam, aux campagnes de vaccination d'enfants dans de nombreux pays, mais également les projets de lutte contre les violences familiales et sexuelles — causes fréquentes d'handicaps chez les femmes et les enfants —, comportant un volet prévention, etc. Il convient également de citer la contribution belge dans le domaine des mines anti-personnelles : campagnes de déminage, et de sensibilisation au danger des mines au Cambodge, en Afghanistan et en République démocratique du Congo (RDC).

Pour ce qui concerne les soins et la réintégration des personnes handicapées mentales et physiques, y compris des enfants, la Coopération belge contribue à plusieurs programmes pluriannuels et projets d'ONG internationales, nationales ou locales, principalement en RDC.

Les programmes spécifiques et ciblés d'appui aux personnes handicapées (soins, réintégration) se sont élevés à un montant total de 14 274 300 euros pour la période 2003-2007, auquel s'ajoutent les projets de déminage, de sensibilisation aux dangers des mines anti-personnelles et de soins aux victimes de ces mines pour un montant total de 16 300 200 euros de 2003 à 2007 (tableaux chiffrés en annexe).

Annexe : « handicap et coopération au développement » 2003-2007

Pour 2008, il n'est pas encore possible de donner des chiffres significatifs.

— Pour les « programmes spécifiques d'aide aux personnes handicapées », 2 420 022 euros ont été dépensés en 2007 et 2 915 427 euros en 2006.

— Pour les projets pour la lutte contre les mines terrestres, 3 955 182 euros ont été dépensés en 2006 et 2 863 277 euros en 2007.

1. Projets d'aide aux personnes handicapées

— Données par pays

Pays/régionDépenses 2003Dépenses 2004Dépenses 2005Dépenses 2006Dépenses 2007Somme 2003-2007 % pays sur total 2003-2007
Total Universel/Indéterminé/Belgique82 19354 76766 20961 340142 787407 2962,85
Total Afghanistan041 71400041 7140,29
Total Afrique du Sud57 35449 72546 75046 75051.0 00251 5791,76
Total Angola439 875391 001312 014001 142 8908,01
Total Burkina Faso111 520110 930173 14989 72799 945585 2714,10
Total Burundi262 500293 421214 293290 075274 7121 335 0019,35
Total Cambodge38 25051 69634 1060255 900379 9532,66
Total Chili55 776037 6800093 4560,65
Total Chine76 500199 754309 538525 186657 0051 767 98212,39
Total Colombie27 0006 46200200 000233 4621,64
Total Côte d'Ivoire387 593341 096254 955131 886191 7221 307 2529,16
Total Cuba54 00038 77251 15956 73656 736257 4041,80
Total Inde12 596000012 5960,09
Total Iraq062 35925 5800087 9380,62
Total Laos54 00051 69659 68666 24876 416308 0462,16
Total Libéria85 000167 662187 522180 0000620 1844,34
Total Maroc099 072047 60072 618219 2901,54
Total Ouganda005 000005 0000,04
Total Palestine9 29029 07732 51432 5140103 3940,72
Total R.D. Congo775 197753 548699 342529 395618 2623 375 74423,65
Total Rwanda274 640244 173242 263200 725200 3901 162 1918,14
Total Salvador126 000129 241127 898146 3400529 4793,71
Total Tanzanie0013 75012 00013 93439 6840,28
Total Yémen0003 5004 0007 5000,05
Total général2 929 2833 116 1662 893 4072 420 0222 915 42714 274 306100

— Données par gestionnaire de budget

Gestionnaire du budgetSomme 2003-2007 % sur total
Total DGCD coopération au développement13 361 41793,60
Total SPF Affaires étrangères (sauf DGCD)400 0002,80
Total des provinces (Flandre)106 5860,75
Total Région et Communauté flamande406 3032,85
Total général14 274 306100,00

— Données par canal

Tous ces projets ont été réalisés par des ONG (nationales, internationales ou locales).

2. Projets pour la lutte contre les mines terrestres

— Données par pays

Pays/régionDépenses 2003Dépenses 2004Dépenses 2005Dépenses 2006Dépenses 2007Somme 2003-2007 % par pays sur total 2003-2007
Total Universel/Indéterminé/Belgique119 0002 199 0002 523 5792 199 1002 177 5299 218 20856,55
Total Afghanistan0200 00000150 000350 0002,15
Total Algérie000050 00050 0000,31
Total Burundi000250 0000250 0001,53
Total Cambodge390 919166 838142 409256 082285 7441 241 9927,62
Total Iraq00370 00000370 0002,27
Total Kenya0050 0000050 0000,31
Total R.D Congo750 0001 000 0001 320 0001 250 000200 0044 520 00427,73
Total Yémen00250 00000250 0001,53
Total général1 259 9193 565 8384 655 9883 955 1822 863 27716 300 204100

— Données par gestionnaire du budget

Tous les projets ont été imputés sur le budget du SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement.

— Données par canal

Gouv/ONG/MultiDépenses 2003Dépenses 2004Dépenses 2005Dépenses 2006Dépenses 2007Somme 2003-2007 % du total
Total coopération gouvernementale325 669280 000429 579001 035 2486,35
Total INDIRECTE autre que ONG0025 0000025 0000,15
Total ONG INDIRECTE fonctionnement du programme /fonctionnement cadre stratégique184 250285 838261 409430 182410 7731 572 4529,65
Total ONG INDIRECTE fonctionnement du projet ou aide temporaire750 0001 000 0001 000 0001 250 000180 0004 180 00025,64
Total ONG INTERNATIONALES « earmarked contribution"02 000 0002 690 0002 250 0002 022 5008 962 50054,98
Total ONG LOCALES dans les États partenaires/société civile du Sud0000200 004200 0041,23
total multilatéral EARMARKED(contributions volontaires)00250 00025 00050 000325 0001,99
Total général1 259 9193 565 8384 655 9883 955 1822 863 27716 300 204100