Questions et Réponses

Sénat de Belgique


Bulletin 2-24

SESSION DE 2000-2001

Questions posées par les Sénateurs et réponses données par les Ministres

(Fr.): Question posée en français - (N.): Question posée en néerlandais


Ministre de l'Intérieur

Question nº 327 de M. Van Quickenborne du 31 décembre 1999 (N.) :
Euro 2000. ­ Budget. ­ Coûts à charge des pouvoirs publics.

L'arrivée de l'Euro 2000 dans notre pays et aux Pays-Bas suscite naturellement des questions concernant le problème de la sécurité.

On accorde cependant trop peu d'attention à l'ensemble des frais liés à cet événement. Plus précisément, on ne sait pas clairement qui paiera quoi et qui bénéficiera des avantages.

J'aimerais poser les questions suivantes à l'honorable ministre :

1. Quel est le budget total de l'organisation de l'Euro 2000 ?

2. Quel montant sera supporté par les pouvoirs publics ­ lisez le contribuable ?

3. Quels sont les avantages et le montant des bénéfices attendus ?

4. À qui ces bénéfices reviendront-ils ?

Réponse : En réponse à sa question, j'ai le plaisir de communiquer à l'honorable membre la réponse suivante.

1. L'organisation de l'Euro 2000 a engendré les coûts suivants à charge du département de l'Intérieur :

­ les frais pour le maintien de l'ordre par la gendarmerie : 747,9 millions de francs;

­ la quote-part de l'autorité fédérale dans les frais engagés par les villes participantes, également en ce qui concerne le maintien de l'ordre : 96,2 millions de francs;

­ soutien des projets de prévention : 54 millions de francs;

­ coûts divers de fonctionnement (spotters, ...) : 48,7 millions de francs.

2. Les montants précités tombent à charge du Trésor, sauf un montant de 30 millions de francs (contribution de la part de l'Union royale belge des sociétés de football).

3 et 4. Les avantages des mesures précitées se situent principalement dans le domaine de la sécurité. Quant aux avantages financiers, il y a lieu d'attirer l'attention sur la promotion (des initiatives et produits belges) qu'un tel événement est supposé produire à l'étranger, ainsi que sur les revenus supplémentaires d'impôts. On s'attend à ce que les revenus qui en découlent, excèdent les dépenses.