1-261

1-261

Sénat de Belgique

Belgische Senaat

Annales parlementaires

Parlementaire handelingen

SÉANCE DU MERCREDI 21 AVRIL 1999

VERGADERING VAN WOENSDAG 21 APRIL 1999

(Vervolg-Suite)

WETSONTWERP HOUDENDE INSTEMMING MET DE VOLGENDE INTERNATIONALE AKTEN :

1º OVEREENKOMST TUSSEN DE REPUBLIEK OEZBEKISTAN EN HET KONINKRIJK BELGIE TOT HET VERMIJDEN VAN DUBBELE BELASTING EN TOT HET VOORKOMEN VAN HET ONTGAAN VAN BELASTING INZAKE BELASTINGEN NAAR HET INKOMEN EN NAAR HET VERMOGEN, EN PROTOCOL, ONDERTEKEND TE BRUSSEL OP 14 NOVEMBER 1996,

2º EN AANVULLEND PROTOCOL TOT WIJZIGING VAN DE OVEREENKOMST TUSSEN HET KONINKRIJK BELGIË EN DE REPUBLIEK OEZBEKISTAN, TOT HET VERMIJDEN VAN DUBBELE BELASTING EN TOT HET VOORKOMEN VAN HET ONTGAAN VAN BELASTING INZAKE BELASTINGEN NAAR HET INKOMEN EN NAAR HET VERMOGEN, ONDERTEKEND TE BRUSSEL OP 14 NOVEMBER 1996, GEDAAN TE TASHKENT OP 17 APRIL 1998

Algemene bespreking

Artikelsgewijze bespreking

M. le président. ­ Nous abordons l'examen du projet de loi.

We vatten de bespreking aan van het wetsontwerp.

Conformément à notre Règlement, le texte adopté par la commission servira de base à notre discussion. (Voir document nº 1-1377/3 de la commission des Affaires étrangères du Sénat. Session 1998/1999.)

Volgens het Reglement geldt de door de commissie aangenomen tekst als basis voor de bespreking. (Zie gedrukt stuk nr. 1-1377/3 van de commissie voor de Buitenlandse Aangelegenheden van de Senaat. Zitting 1998/1999.)

La discussion générale est ouverte.

De algemene bespreking is geopend.

La parole est à la rapporteuse pour un rapport oral.

Mme Lizin (PS), rapporteuse. ­ Monsieur le président, le projet de loi relatif à la convention avec l'Ouzbékistan, relève du même principe que le projet précédent. Je ne reviens donc plus sur les composantes habituelles de ces différents textes sur la double imposition et la prévention de l'évasion fiscale en matière d'impôts sur le revenu et sur la fortune.

Le protocole additionnel du 17 avril 1998 a été négocié pour résoudre un problème de vide juridique auquel les sociétés belges sont confrontées en Ouzbékistan. En effet, le 10 mars 1992, un protocole signé entre la Belgique et l'Ouzbékistan stipulait que les accords entre la Belgique et l'ex-URSS continueraient à sortir leur effet dans les relations entre la Belgique et l'Ouzbékistan jusqu'au moment où ils seraient remplacés par de nouveaux accords bilatéraux. De cette façon, on évitait le vide juridique.

Par contre, le 26 août 1997, les autorités de Tachkent ont fait savoir à la Belgique que l'accord de prévention de la double imposition Belgique-URSS n'était plus d'application en Ouzbékistan parce qu'il était en contradiction avec sa législation et ses intérêts économiques. Nous avons donc été confrontés à un vide juridique qu'il a fallu combler, ce qui est fait.

Je n'ai pas l'intention de vous détailler les situations particulières de l'Ouzbékistan. La lecture des notes du ministère des Affaires étrangères vous fournira tous les détails souhaités. La discussion de ce traité fut intéressante dans la mesure où un des membres de la commission a personnellement conduit une mission commerciale dans ce pays. Il nous écoute d'ailleurs avec attention. Selon lui, l'Ouzbékistan devra se tourner vers l'ouest afin de trouver des débouchés pour son gaz et son pétrole, d'où l'importance de la réunion à propos du projet Traceca, à laquelle la délégation qu'il menait a assisté, en septembre 1998. Il s'agit d'un couloir de transport entre l'Europe, le Caucase et l'Asie centrale, avec l'ouverture de perspectives extraordinaires de coopération dans cette partie du monde. Des entreprises belges, comme Tractebel, participent déjà au projet Traceca. L'intérêt de ce programme, qui coordonne les transports de matières premières, est de pouvoir y greffer beaucoup d'autres présentant des intérêts commerciaux.

À l'unanimité des huit membres présents, confiance a été accordée à la rapporteuse pour un rapport oral en séance publique.

M. le président. ­ Plus personne ne demandant la parole, la discussion générale est close et nous passons à l'examen des articles.

Daar niemand meer het woord vraagt, is de algemene bespreking gesloten en vatten we de artikelsgewijze bespreking aan.

L'article premier est ainsi libellé :

Article premier. La présente loi règle une matière visée à l'article 77 de la Constitution.

Artikel 1. Deze wet regelt een aangelegenheid als bedoeld in artikel 77 van de Grondwet.

­ Adopté.

Aangenomen.

Art. 2. Les actes internationaux suivants sortiront leur plein et entier effet :

1º la Convention entre la République d'Ouzbékistan et le Royaume de Belgique tendant à éviter la double imposition et à prévenir l'évasion fiscale en matière d'impôts sur le revenu et sur la fortune, et le Protocole, signés à Bruxelles le 14 novembre 1996,

2º et le Protocole additionnel amendant la Convention entre le Royaume de Belgique et la République d'Ouzbékistan tendant à éviter la double imposition et à prévenir l'évasion fiscale en matière d'impôt sur le revenu et sur la fortune, signée à Bruxelles, le 14 novembre 1996, fait à Tachkent le 17 avril 1998.

Art. 2. De volgende internationale akten zullen volkomen gevolg hebben :

1º de Overeenkomst tussen de Republiek Oezbekistan en het Koninkrijk België tot het vermijden van dubbele belasting en tot het voorkomen van het ontgaan van belasting inzake belastingen naar het inkomen en naar het vermogen, en het Protocol, ondertekend te Brussel op 14 november 1996,

2º en het Aanvullend Protocol tot wijziging van de Overeenkomst tussen het Koninkrijk België en de Republiek Oezbekistan tot het vermijden van dubbele belasting en tot het voorkomen van het ontgaan van belasting inzake belastingen naar het inkomen en naar het vermogen, ondertekend te Brussel op 14 november 1996, gedaan te Tashkent op 17 april 1998.

­ Adopté.

Aangenomen.

Art. 3. Le dégrèvement des impositions établies ou acquittées contrairement aux dispositions de la Convention et des Protocoles y annexés est, même lorsque ces impositions ne sont plus susceptibles de révision en droit commun, accordé par le directeur des contributions, soit d'office si la surtaxe a été constatée par l'administration ou signalée à celle-ci par le redevable dans le délai d'un an à compter de la publication de la présente loi au Moniteur belge , soit ensuite d'une réclamation motivée présentée par écrit dans le même délai au fonctionnement précité.

Art. 3. Zelfs wanneer zij op grond van het gemeen recht niet meer kunnen worden herzien, wordt van de aanslagen die in strijd met de bepalingen van de Overeenkomst en van de eraan toegevoegde Protocollen zijn gevestigd of gekweten door de directeur der belastingen ontheffing verleend, hetzij van ambtswege indien de overbelasting door de administratie is vastgesteld of door de belastingschuldige aan de administratie is bekendgemaakt binnen een termijn van één jaar met ingang van de bekendmaking van deze wet in het Belgisch Staatsblad , hetzij naar aanleiding van een schriftelijk en met redenen omkleed bezwaarschrift dat binnen dezelfde termijn bij de voornoemde ambtenaar is ingediend.

­ Adopté.

Aangenomen.

Art. 4. Lorsque les délais d'imposition prévus en droit commun sont expirés, les impôts ou suppléments d'impôts dus à raison des revenus tombant sous l'application de la Convention et des Protocoles y annexés peuvent encore être valablement établis jusqu'à l'expiration d'un délai d'un an à compter de la publication de la présente loi au Moniteur belge .

Art. 4. Wanneer de aanslagtermijnen waarin het gemeen recht voorziet, zijn verstreken, mag de belasting of de aanvullende belasting die verschuldigd is ter zake van inkomsten waarop de Overeenkomst en de eraan toegevoegde Protocollen van toepassing zijn, nog geldig worden gevestigd tot bij het verstrijken van de termijn van één jaar met ingang van de bekendmaking van deze wet in het Belgisch Staatsblad .

­ Adopté.

Aangenomen.

M. le président. ­ Il sera procédé ultérieurement au vote sur l'ensemble du projet de loi.

We stemmen later over het geheel van het wetsontwerp.