Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10653

de Nele Lijnen (Open Vld) du 18 décembre 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

la maladie chronique auto-immune Lupus

maladie
maladie chronique
maladie infectieuse
épidémiologie
diagnostic médical
répartition géographique

Chronologie

18/12/2013 Envoi question
4/3/2014 Rappel
28/4/2014 Fin de la législature

Requalification de : demande d'explications 5-4196

Question n° 5-10653 du 18 décembre 2013 : (Question posée en néerlandais)

Le lupus est une maladie auto-immune chronique inflammatoire qui endommage les cellules et les tissus. Il y a plusieurs formes de lupus, qui vont de lésions cutanées à la détérioration de plusieurs organes. Le lupus se présente surtout chez les femmes, sa cause est inconnue et une plainte très fréquente est la fatigue. En conséquence certains médecins font un lien avec le syndrome de fatigue chronique (SFC) et ne diagnostiquent pas un lupus. Comme les patients reçoivent un diagnostic erroné, ils n'ont pas accès au bon traitement. Nous sommes confrontés au même type de problématique avec la maladie de Lyme. Pourtant le lupus, outre d'autres investigations diagnostiques, peut être détecté par des tests sanguins.

Voici mes questions à ce sujet.

1) Le lupus est-il plus fréquent dans certaines provinces que dans d'autres, par exemple dans le Limbourg ? Des données indiquent-elles une fréquence plus élevée dans certaines régions ou provinces ? Pouvez-vous donner un aperçu des données principales à ce sujet ?

2) Quel est le traitement type du lupus dans notre pays ?

3) Êtes-vous au courant du problème qui se pose concernant le diagnostic, auquel il est fait allusion ci-dessus ? Dans l'affirmative, quel est votre opinion à cet égard ?