Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10032

de Nele Lijnen (Open Vld) du 4 octobre 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Compost - Legionella pneumophila - Risque sanitaire

risque sanitaire
maladie infectieuse
statistique officielle
engrais organique
maladie des voies respiratoires

Chronologie

4/10/2013 Envoi question
18/12/2013 Rappel
30/1/2014 Rappel
5/3/2014 Requalification
31/3/2014 Réponse

Requalifiée en : demande d'explications 5-4867

Question n° 5-10032 du 4 octobre 2013 : (Question posée en néerlandais)

Au Royaume-Uni, une étude universitaire a démontré que la bactérie responsable de la légionellose était régulièrement présente dans les sacs de compost. Quatorze des vingt-deux marques testées présentaient des traces de cette bactérie. La composition du compost expliquerait la présence de la bactérie. Au Royaume-Uni, la Legionella pneumophila a à nouveau attiré l'attention voici environ un an après le décès de trois personnes atteintes de cette maladie. En août de cette année, on a observé une recrudescence de la maladie, cinq personnes ayant été contaminées par une variante de la bactérie, la Legionella longbeachae. Les chercheurs insistent sur le fait que le risque de contamination par la Legionella est faible mais qu'il est néanmoins recommandé de coller des autocollants d'avertissement sur les sacs de compost.

Mes questions à ce sujet sont les suivantes.

1) Au cours des dix dernières années, quel a été le nombre de personnes contaminées par la Legionella dans notre pays ? Si des statistiques à ce sujet sont disponibles, pouvez-vous me les communiquer ?

2) Pensez-vous qu'il soit également possible que cette bactérie soit présente dans le compost vendu dans notre pays ? Pour quelle raison ? Existe-t-il des données à ce sujet et pouvez-vous me les transmettre ?

3) Si des traces de la bactérie peuvent être découvertes, jugez-vous nécessaire de prendre des mesures ? Si oui, lesquelles ?

Réponse reçue le 31 mars 2014 :

La légionellose étant une maladie sous-diagnostiquée et sous-rapportée, son incidence reste difficile à établir. Selon l'Institut de Santé publique, 1211 cas ont été rapportés entre 2004 et 2012. Son incidence tourne autour de 10 cas par 100.000 habitants et par an, en Belgique. Environ 15% des cas ont un lien établi avec un séjour à l’étranger. 

La bactérie Legionnella longbeachae peut être présente dans les compost mais aussi dans les terreaux. Néanmoins, les autorités compétentes pour l'enregistrement des cas de légionellose, à savoir la Fédéation Wallonie-Bruxelles et la Communauté flamande, n'ont identifié aucun cas de légionellose suite à l'utilisation de ces produits.

Au niveau européen quelques cas ont été rapporté à l'European Centre for Disease and Control (ECDC) sur la période 2007-2008 suite à l'utilisation de compost. 

Il ressort des diverses sources consultées que le respect de quelques règles d’hygiène générales, comme se laver les mains après usage du produit, suffisent pour limiter le risque. Dés lors je ne trouve pas nécessaire de prendre des mesures spécifiques.