Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-7155

de Nele Lijnen (Open Vld) du 10 mars 2010

au vice-premier ministre et ministre des Finances et des Réformes institutionnelles

Crise du crédit - Épargne-pension - Nombre d'épargnants - Évolution

crise monétaire
épargne
statistique officielle

Chronologie

10/3/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/4/2010 )
6/5/2010 Fin de la législature

Aussi posée à : question écrite 4-7156

Question n° 4-7155 du 10 mars 2010 : (Question posée en néerlandais)

L'épargne-pension est un concept très simple. En Belgique, tout contribuable pouvait épargner un montant de 830 euros au cours de l'année de revenus 2008 (exercice d'imposition 2009), pour ensuite déduire ce même montant de ses revenus imposables.

La seule condition est que le contribuable ne touche pas à l'argent épargné jusqu'à la date de fin du contrat, soit jusqu'à l'âge de la pension. J'imagine que lors d'une année de crise où de nombreuses familles ont connu des difficultés financières, ces mêmes familles ont laissé tomber leur épargne-pension.

C'est pourquoi je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1. Combien de personnes recourent-elles actuellement à l'épargne-pension ?

2. Combien de personnes ont-elles recouru à l'épargne-pension ces cinq dernières années ?

3. Sur la base de ces chiffres, peut-on observer une tendance depuis l'éclatement de la crise ?

4. Le nombre de personnes ayant recouru à l'épargne-pension durant les années de crise 2008 et 2009 est-il en diminution par rapport aux années précédentes ?

5. Y a-t-il des personnes qui ont consacré moins d'argent à l'épargne-pension par rapport aux années précédentes ?