Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-6817

de Ann Somers (Open Vld) du 4 février 2010

au secrétaire d'État aux Affaires sociales, chargé des Personnes handicapées, adjoint à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'intégration sociale

Transgenres - Difficultés à trouver du travail - Soutien social - Accompagnement spécifique

minorité sexuelle
accès à l'emploi
CPAS
revenu minimal d'existence

Chronologie

4/2/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 11/3/2010 )
12/4/2010 Réponse

Aussi posée à : question écrite 4-6816

Question n° 4-6817 du 4 février 2010 : (Question posée en néerlandais)

Il appert que les transgenres éprouvent de grosses difficultés sur le marché du travail. Non seulement en sont-ils durablement écartés à cause du processus de transformation, mais ils sont aussi confrontés à des préjugés et à des problèmes pratiques. Un de ceux-ci est apparemment qu'ils ne peuvent faire adapter leurs diplômes à leur nouvelle identité, ce qui les catalogue immédiatement comme transsexuels auprès d'un futur employeur. Le fait de ne pas trouver de travail augmente le risque de pauvreté et entrave l'intégration sociale de ces personnes, qui ont déjà davantage de pensées suicidaires.

1. Combien de transgenres vivent-ils actuellement dans la précarité ou dans la pauvreté ?

2. Combien d'entre eux peuvent-ils faire appel à un revenu d'intégration ?

3. Combien d'entre eux bénéficient-ils d'un programme d'activation du centre public d'action sociale (CPAS)  ?

4. a) La problématique de la difficulté à trouver un emploi a-t-elle déjà été étudiée ?

4. b) Dans l'affirmative, quelles étaient les conclusions ?

4. b) Dans la négative, va-t-on procéder à cette étude ?

5. a) Les transgenres défavorisés peuvent-ils obtenir du CPAS un accompagnement social spécifique ?

5. b) Dans la négative, prendra-t-on les mesures qui s'imposent ?

Réponse reçue le 12 avril 2010 :

En réponse à sa question, j'ai l'honneur de faire savoir à l'honorable membre que mon collège, monsieur Philippe Courard, secrétaire d'État à l'Intégration sociale et Lutte contre la Pauvreté, est compétent pour les questions posées.