Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-6596

de Ann Somers (Open Vld) du 27 janvier 2010

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Temps hivernal - Suppressions et retards de trains - Plan d’action

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
durée du transport
intempérie
information du consommateur

Chronologie

27/1/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 25/2/2010 )
6/5/2010 Fin de la législature

Question n° 4-6596 du 27 janvier 2010 : (Question posée en néerlandais)

Depuis la mi-décembre 2009, le temps hivernal a fortement perturbé le trafic ferroviaire. Pendant la première semaine de janvier 2010, la majorité des voyageurs vers Bruxelles ont été confrontés à des retards. La communication n’a pas non plus toujours été claire.

1. Combien de trains ont-ils été supprimés suite au temps hivernal ?

2. Combien de trains ont-ils accusé des retards d’au moins dix minutes suite au temps hivernal ?

3. Quels ont été les principaux problèmes qui ont engendré des retards suite au temps hivernal ?

4. Pourquoi la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) ne parvient-elle pas à prendre des mesures préparatoires suffisantes qui pourraient prévenir ces retards et problèmes causés par le temps hivernal ?

5. Le ministre compte-t-il demander à la SNCB d’élaborer un plan d’action sur la base des expériences avec le temps hivernal rigoureux afin d’anticiper les problèmes sur les lignes lors d’un nouvelle vague de froid ?

6. Est-il possible de demander l’avis de sociétés de chemins de fer de pays comme la Suède, la Norvège et la Finlande où l’on a une grande expérience du froid hivernal ?

7. Pourquoi les voyageurs restent-ils confrontés à un manque de communication et ne sont-ils pas informés des retards, des correspondances manquées et autres ?

8. Que fait-on pour éviter à l’avenir ces situations embarrassantes ?