Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-6582

de Ann Somers (Open Vld) du 27 janvier 2010

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale

Syndrome d'immuno-déficience acquise (sida) - Absence d'approche nationale - Concertation avec les communautés - Création d'un programme national contre le sida

sida
prévention des maladies

Chronologie

27/1/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 25/2/2010 )
6/5/2010 Réponse

Question n° 4-6582 du 27 janvier 2010 : (Question posée en néerlandais)

Dans l'Euro HIV index, la Belgique se retrouve à la onzième place sur un total de 29 pays. Cet index est une initiative de la cellule de réflexion suédoise Health Consumer Powerhouse. La raison pour laquelle la Belgique obtient de mauvais résultats est surtout liée à l'absence d'approche globale. En particulier, la Belgique n'a pas de programme national pour le syndrome d'immuno-déficience acquise. Ce n'est pourtant pas superflu compte tenu de la répartition des compétences dans notre structure fédérale où la prévention est assurée par les communautés et où l'aspect curatif est une compétence fédérale.

1. La ministre reconnaît-elle qu'une approche politique globale est nécessaire en Belgique en ce qui concerne le virus de l'immuno-déficience humaine (Human Immunodeficiency Virus) et la politique relative au sida ?

2. Prendra-t-elle une initiative pour élaborer un programme national contre le sida ?

3. Quelles initiatives concrètes prendra-t-elle ?

4. Une concertation sera-t-elle lancée avec les communautés à ce sujet ?

5. Dans quel délai un programme national contre le sida peut-il être réalisé?

Réponse reçue le 6 mai 2010 :

Une coordination des divers domaines de la lutte contre le VIH/SIDA, tels que la prévention, le dépistage, la prise en charge des personnes atteintes, la surveillance épidémiologique et la lutte contre la discrimination, est importante de manière à maximiser l’impact des programmes.

La Belgique étant un état fédéral, la réalisation d’un programme SIDA national reste un problème complexe en raison de la dispersion des compétences dans ce dossier. Mais nous avons développé des mécanismes de collaboration entre les entités, et ce dans le cadre de la conférence interministérielle. Un groupe de travail SIDA est actif actuellement. Il réalise un aperçu des différents projets et des initiatives prises par les différents ministres et leurs administrations dans le cadre de la lutte contre le SIDA. L’objectif de ce recensement est d’une part de voir s’il y a des lacunes ou non dans la politique, mais aussi d’échanger aussi des idées et des informations sur les différents projets qui fonctionnent bien ou non, pour harmoniser les approches