Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-5786

de Ann Somers (Open Vld) du 7 décembre 2009

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

SNCB - Perturbation du trafic ferroviaire - Information des voyageurs

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
durée du transport
information du consommateur

Chronologie

7/12/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/1/2010 )
6/5/2010 Fin de la législature

Réintroduction de : question écrite 4-4191

Question n° 4-5786 du 7 décembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

Le vendredi 31 juillet, le trafic ferroviaire a été perturbé par une action des sans-papiers en gare de Bruxelles-Nord. Le train P Hasselt-Bruxelles-Midi qui devait quitter Aarschot à 7h26 a été supprimé à partir de cette gare.

On a annoncé par haut-parleurs que “les voies étaient squattées à Bruxelles-Nord”. À un voyageur qui voulait en savoir davantage sur les motifs des squatteurs, un employé de la SNCB a rétorqué “vous savez quand même ce que signifie squatter (“kraken”). Selon le dictionnaire Van Dale, “kraken” signifie pénétrer dans un bâtiment vide par effraction pour y habiter. Lorsqu'il s'agit de voies, on parle d'”occupation”. On ne peut pas dire que la SNCB fasse preuve de rigueur dans sa communication. Il ne semble dès lors pas anormal que des voyageurs demandent des compléments d'information.

Qui plus est, à ce moment-là, à Aarschot, tous les panneaux électroniques fournissant des informations sur le trafic ferroviaire étaient éteints.

1. Qui avait en fin de compte la responsabilité de communiquer des informations correctes à la gare d'Aarschot pour que l'on puisse avertir les voyageurs présents des problèmes qui s'y posaient à la suite de l'occupation des voies à Bruxelles-Nord?

2. Quelles informations officielles précises concernant l'action menée à Bruxelles-Nord ont-elles été transmises à la gare d'Aarschot ?

3. Comment la SNCB procède-t-elle pour assurer la transmission d'informations correctes en utilisant la terminologie ad hoc?

4. Est-il admissible que des membres du personnel de la SNCB rétorquent à des voyageurs qui demandent un complément d'information “vous savez quand même ce que signifie squatter”?

5. Pourquoi les panneaux d'information électroniques de la gare d'Aarschot étaient-ils éteints le 31 juillet au moment où on avait besoin de compléments d'information?