Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-5779

de Ann Somers (Open Vld) du 7 décembre 2009

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Retards - Information des voyageurs

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
transport combiné
information du consommateur

Chronologie

7/12/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/1/2010 )
6/5/2010 Fin de la législature

Réintroduction de : question écrite 4-3923

Question n° 4-5779 du 7 décembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

Le mardi 21 juillet, malgré un trafic moins dense en raison de la fête nationale, la SNCB a à nouveau accusé des retards. Ainsi, le train de fin de soirée de 23 h 27 reliant Gand-Saint-Pierre à Anvers a enregistré un retard de 19 minutes, la foudre étant tombée entre Gand et Lokeren. Un cas de force majeure, mais encore une fois, c'est surtout la communication qui a posé problème. Certes, le retard avait été signalé, mais pas l'importance de ce dernier. Dommage pour certains voyageurs qui devaient prendre le dernier bus 621 de 00 h 35 vers Sint-Job-in-'t-Goor et n'ont pu que constater l'arrivée du train à Anvers à 00 h 37, trop tard donc pour pouvoir prendre le bus, lequel part de la Rooseveltplein, près de la gare centrale. S'agissant du dernier bus de la journée, les voyageurs n'ont pu rejoindre leur domicile par le biais du transport public.

1) Pourquoi la SNCB n'a-t-elle pas communiqué une information correcte concernant le retard du train ?

2) Puisque l'incident s'est produit au moment où partent les derniers bus et trains, pourquoi la SNCB n'a-t-elle pas pris les contacts nécessaires avec De Lijn pour que la correspondance entre le train et les bus puisse être assurée ?

3)

a) La SNCB prend-elle généralement contact avec De Lijn, en cas de retard, pour assurer les correspondances ?

b) Dans l'affirmative, selon quels critères ?

c) Dans la négative, le ministre compte-t-il prendre des mesures pour qu'à l'avenir, la SNCB contacte effectivement les sociétés de bus (De Lijn, le TEC...) afin d'assurer les correspondances, en particulier quand il s'agit des derniers bus ?

4)

a) Lorsque des voyageurs ne peuvent plus, par la faute de la SNCB, rejoindre leur domicile le soir même par le biais du transport public, sont-ils en droit d'opter pour un moyen de transport alternatif (un taxi, par exemple), aux frais de la SNCB ?

b) Dans l'affirmative, selon quelle procédure les voyageurs concernés peuvent-ils se faire indemniser par la SNCB ?

c) Dans la négative, ces personnes doivent-elles attendre le prochain bus ou train jusqu'au lendemain matin ?