SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2016-2017 Zitting 2016-2017
________________
27 juin 2017 27 juni 2017
________________
Question écrite n° 6-1508 Schriftelijke vraag nr. 6-1508

de Jean-Jacques De Gucht (Open Vld)

van Jean-Jacques De Gucht (Open Vld)

au ministre des Finances, chargé de la Lutte contre la fraude fiscale

aan de minister van Financiën, belast met de Bestrijding van de fiscale fraude
________________
Monnaies virtuelles - Placements - OneLife - OneCoin - Vente pyramidale - Inspection économique - Autorité des services et marchés financiers (FSMA) - Condamnations - Nombre - Personnes lésées - Chiffres Virtuele munten - Beleggingen - OneLife - OneCoin - Piramideverkoop - Economische Inspectie - Autoriteit voor financiële diensten en markten (FSMA) - Veroordelingen - Aantal - Gedupeerden - Cijfers 
________________
commerce électronique
monnaie électronique
délit économique
fraude
jeu de hasard
criminalité informatique
placement de capitaux
Financial Services and Markets Authority
statistique officielle
elektronische handel
elektronisch betaalmiddel
economisch delict
fraude
kansspel
computercriminaliteit
kapitaalbelegging
Financial Services and Markets Authority
officiële statistiek
________ ________
27/6/2017 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 27/7/2017 )
3/11/2017 Rappel
5/4/2018 Rappel
9/12/2018 Dossier gesloten
27/6/2017 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 27/7/2017 )
3/11/2017 Rappel
5/4/2018 Rappel
9/12/2018 Dossier gesloten
________ ________
Ook gesteld aan : schriftelijke vraag 6-1506
Ook gesteld aan : schriftelijke vraag 6-1507
Heringediend als : schriftelijke vraag 6-2135
Ook gesteld aan : schriftelijke vraag 6-1506
Ook gesteld aan : schriftelijke vraag 6-1507
Heringediend als : schriftelijke vraag 6-2135
________ ________
Question n° 6-1508 du 27 juin 2017 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 6-1508 d.d. 27 juni 2017 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Quant au caractère transversal de la question : les différents gouvernements et maillons de la chaîne de sécurité se sont accordés sur les phénomènes qui doivent être traités en priorité au cours des quatre prochaines années. Ceux-ci sont définis dans la Note-cadre de Sécurité intégrale et dans le Plan national de sécurité pour la période 2016-2019 et ont fait l'objet d'un débat lors d'une Conférence interministérielle à laquelle les acteurs de la police et de la justice ont également participé. La cybercriminalité est une des priorités transversales. Les placements dans la « cryptomonnaie » en font partie. Il s'agit dès lors d'une compétence régionale transversale où les Régions interviennent surtout dans le volet préventif.

Je me réfère à la question écrite n° 6-1429 que j'ai posée antérieurement concernant la vente pyramidale de monnaies virtuelles et à votre réponse détaillée. L'Inspection économique est depuis peu habilitée à intervenir sur ce plan, ce qui est évidemment positif. Une campagne d'information devrait en outre être lancée sur ce thème, ce qui est également positif, mais je reste sur ma faim en ce qui concerne la possibilité de prévenir ces fraudes en intervenant contre les réseaux qui l'organisent et en empêchant la vente de ces pseudo-monnaies. Aujourd'hui, il est question aux Pays-Bas d'escroquerie sous forme de vente pyramidale avec « OneLife ».

C'est pourquoi je vous pose les questions suivantes :

1) L'Autorité des services et marchés financiers (FSMA - Financial Services and Markets Authority), l'Inspection économique ou la Justice connaissent-elles « OneLife » et peuvent-elles indiquer s'il est effectivement question d'une escroquerie sous forme de vente pyramidale de monnaies virtuelles ? Pouvez-vous détailler votre réponse ?

2) De quelle manière « OneLife » et « OneCoin » sont-elles liées entre elles ?

3) Eu égard à l'augmentation de ventes pyramidales de toutes sortes de monnaies virtuelles, pouvez-vous me dire comment on intervient concrètement contre la mise sur pied de telles fraudes ? Quelles actions concrètes sont-elles entreprises contre les personnes qui en sont à l'origine et contre celles qui vendent ces monnaies virtuelles par le biais de systèmes de pyramide ? Pouvez-vous détailler votre réponse et m'indiquer combien de personnes ont déjà été poursuivies et, le cas échéant, quels montant ont déjà été récupérés au profit des personnes lésées, qui ont investi dans ces monnaies virtuelles sans valeur ?

4) Êtes-vous au courant des enquêtes pénales portant sur « OneCoin », entre autres en Italie et en Allemagne ? Une enquête pénale est-elle également menée dans notre pays sur « OneCoin » ?

5) Êtes-vous disposé à interdire la vente de « OneCoin », de « Nanotec », de « LeoCoin » en de « NanoCoin » ? Dans la négative, pourquoi ? Dans l'affirmative, pouvez-vous détailler votre réponse ?

6) L'Inspection économique et/ou la FSMA ont-elles une idée du nombre de personnes qui ont été lésées et des montants totaux concernés pour chaque pseudo-monnaie virtuelle? Dans l'affirmative, pouvez-vous détailler votre réponse et pouvez-vous me communiquer une liste de toutes les pseudo-monnaies virtuelles qui font l'objet d'une vente pyramidale ? Dans la négative, cela ne vous paraît-il pas inquiétant et cela ne nécessite-t-il pas un suivi spécifique ?

7) Le phénomène est-il actuellement sous contrôle ? Quelles mesures ont-elles été prises et quels en sont les résultats ?

 

Wat het transversaal karakter van de vraag betreft : de verschillende regeringen en schakels in de veiligheidsketen zijn het eens over de fenomenen die de komende vier jaar prioritair moeten worden aangepakt. Die werden vastgelegd in de kadernota Integrale Veiligheid en het Nationaal Veiligheidsplan voor de periode 2016-2019, en werden besproken tijdens een Interministeriële Conferentie, waarop ook de politionele en justitiële spelers aanwezig waren. Cybercrime is één van de transversale prioriteiten. De beleggingen in zogenaamde « cryptocurrency » vallen hieronder. Het betreft dus een transversale gewestaangelegenheid waarbij de rol van de gewesten vooral in het preventieve luik te situeren valt.

Ik verwijs naar mijn eerdere schriftelijke vraag nr. 6-1429 betreffende de piramideverkoop van virtuele munten en uw uitvoerig antwoord. De Economische Inspectie is sinds kort bevoegd om hiertegen op te treden, wat uiteraard positief is. Daarnaast zou er een informatiecampagne worden opgezet rond dit thema. Ook dit is positief, maar ik blijf op mijn honger wat betreft het voorkomen van dergelijk fraude door op te treden tegen de netwerken die haar organiseren alsook door en door de verkoop van dergelijke nepmunten preventief te kortwieken. Heden blijkt er in Nederland sprake te zijn van oplichting via piramideverkoop met « OneLife ».

Daarom heb ik volgende vragen voor u :

1) Zijn de Autoriteit voor financiële diensten en markten (FSMA - Financial Services and Markets Authority), de Economische Inspectie of Justitie vertrouwd met « OneLife » en kunnen zij meedelen of er inderdaad sprake is van oplichting via piramideverkoop van virtuele munten ? Kan dit uitvoerig worden toegelicht ?

2) Op welke manier zijn « OneLife » en « OneCoin » met elkaar verbonden ?

3) Kan worden meegedeeld, gezien er steeds meer piramideverkopen opduiken van allerhande virtuele munten, hoe er concreet wordt opgetreden tegen het opzetten van dergelijke fraude en dan vooral hoe men concreet actie onderneemt tegen de organisatoren en de verkopers van deze virtuele munten via piramideverkoop ? Kan dit gedetailleerd worden toegelicht en kan worden meegedeeld hoeveel personen reeds in vervolging werden gesteld alsook of, en zo ja, welke bedragen reeds werden gerecupereerd ten voordele van de gedupeerden die investeerden in deze waardeloze digitale munten ?

4) Bent u op de hoogte van de strafrechtelijke onderzoeken tegen « OneCoin », onder andere in Duitsland en Italië ? Wordt er ook in ons land een al of niet strafrechtelijk onderzoek gedaan naar « OneCoin » ?

5) Bent u zeer concreet bereid de verkoop van « OneCoin », « Nanotec », « LeoCoin » en « NanoCoin » te verbieden ? Zo neen, waarom niet ? Zo ja, kunt u dit toelichten ?

6) Heeft de Economische Inspectie of / en de FSMA zicht op het aantal gedupeerden en de totaalbedragen per pseudovirtuelemunt ? Zo ja, kan dit worden toegelicht en kan er een concrete lijst worden vrijgegeven van alle virtuele nepmunten die het voorwerp uitmaken van een piramideverkoop ? Zo neen, vindt u dit niet zorgwekkend en behoeft dit geen specifieke handhaving ?

7) Is het fenomeen momenteel onder controle? Welke maatregelen werden genomen en wat zijn de resultaten ?