SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2013-2014 Zitting 2013-2014
________________
27 janvier 2014 27 januari 2014
________________
Question écrite n° 5-10984 Schriftelijke vraag nr. 5-10984

de Nele Lijnen (Open Vld)

van Nele Lijnen (Open Vld)

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur et de l'Égalité des Chances

aan de vice-eersteminister en minister van Binnenlandse Zaken en Gelijke Kansen
________________
la formation des policiers à la résistance mentale de mentale weerbaarheidstraining voor politiepersoneel 
________________
police
police locale
tension mentale
maladie professionnelle
politie
gemeentepolitie
mentale spanning
beroepsziekte
________ ________
27/1/2014 Verzending vraag
28/4/2014 Einde zittingsperiode
27/1/2014 Verzending vraag
28/4/2014 Einde zittingsperiode
________ ________
Requalification de : demande d'explications 5-4190 Requalification de : demande d'explications 5-4190
________ ________
Question n° 5-10984 du 27 janvier 2014 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 5-10984 d.d. 27 januari 2014 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Le ministre néerlandais Opstelten (Sécurité et Justice) a dégagé en 2011 un montant de 45 millions d'euros afin d'améliorer la résistance des policiers. Les agents qui se trouvent en première ligne bénéficient d'une formation à la résistance mentale. Environ 40 000 policiers au total seront formés en trois ans. Chaque année, un peu plus de 13 300 agents bénéficieront donc d'une formation de 32 heures. En outre, le stress et les troubles posttraumatiques établis et liés au travail sont reconnus juridiquement comme maladie professionnelle.

Mes questions à la ministre sont les suivantes.

1) Comment réagissez-vous à l'initiative du ministre démissionnaire néerlandais ?

2) Chez nous, les policiers peuvent-ils suivre une formation à la résistance mentale et, dans l'affirmative, pouvez-vous expliquer dans le détail où l'on peut suivre ces formations et indiquer combien d'agents ont suivi cette formation, chaque année, durant les trois dernières années ? Pouvez-vous expliquer ces chiffres dans le détail ?

3) Le stress et les troubles posttraumatiques sont-ils reconnus chez nous comme maladie professionnelle ? Dans la négative, pourquoi ? Dans l'affirmative, combien d'agents ont-ils été reconnus atteints de cette maladie ?

4) Pouvez-vous expliquer combien d'agents souffrant de stress et de troubles posttraumatiques sont actuellement en traitement, et ce qui est fait concrètement pour eux ? Est-ce suffisant ?

 

De Nederlandse minister Opstelten (Veiligheid en Justitie) trok in 2011 45 miljoen euro uit om de weerbaarheid van politieagenten te verhogen. Agenten die zich in de frontlinie bevinden, krijgen mentale weerbaarheidstraining. In totaal zullen in drie jaar tijd ongeveer 40.000 politiemensen getraind worden. Per jaar krijgen dus ruim 13.300 agenten een training van 32 uur. Daarnaast wordt vastgestelde, werkgerelateerde "Posttraumatische Stress Stoornis" (PTSS) erkend als een juridisch erkende beroepsziekte.

Ik heb volgende vragen aan de minister:

1) Hoe reageert u op het initiatief van de ontslagnemende Nederlandse minister?

2) Kunnen de politiemensen bij ons mentale weerbaarheidstraining volgen en zo ja, kan u gedetailleerd toelichten waar men dit kan volgen, alsook hoeveel agenten de afgelopen drie jaar op jaarbasis deze opleiding volgden? Kan u deze cijfers gedetailleerd toelichten?

3) Wordt bij ons PTSS bij politieagenten als beroepsziekte erkend ? Zo neen, waarom niet? Zo ja, hoeveel agenten werden aldus erkend?

4) Kunt u toelichten hoe agenten met PTSS momenteel worden opgevangen en wat concreet voor hen wordt gedaan? Volstaat dit?