SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2012-2013
________
8 mai 2013
________
SÉNAT Question écrite n° 5-8975

de Nele Lijnen (Open Vld)

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur et de l'Égalité des Chances
________
La cybercriminalité dans le monde bancaire
________
criminalité informatique
piratage informatique
banque
établissement de crédit
courrier électronique
________
8/5/2013 Envoi question
18/9/2013 Rappel
12/11/2013 Rappel
24/2/2014 Réponse
________
Requalification de : demande d'explications 5-3449
________
SÉNAT Question écrite n° 5-8975 du 8 mai 2013 : (Question posée en néerlandais)

Des Néerlandais ont reçu l'an dernier un courriel émanant prétendument des services fiscaux qui leur demandait de verser 500 euros de leur compte en banque. Il s'agissait de Rabobank, ING et ABN. Les délinquants utilisaient des adresses genre noanswer_859@rabobank.nl pour escroquer les gens. Dans une première phase de phishing ou hameçonnage, on se procurait les données bancaires. Dans une deuxième, les gens qui cliquaient sur un lien étaient dirigés vers un site étranger qui installait un logiciel malveillant (malware). De tels courriels frauduleux et actes de phishing se rencontrent aussi dans notre pays. Les délinquants vont même plus loin : ils font circuler des courriels où la banque se déclare au courant de ces messages. Sous prétexte de sécurité, le client est prié de modifier ses données.

Le néerlandais est tellement mauvais qu'il s'agit probablement d'escrocs étrangers. Le lien qui affirme conduire vers le site de la banque a l'air tout à fait réaliste.

Je souhaiterais poser à la ministre les questions suivantes :

1) Avez-vous connaissance de faux courriels de banques demandant par exemple de cliquer sur un lien pour modifier des données ? Disposez-vous de données statistiques sur les plaintes ou les signalement de phishing, et pouvez-vous les communiquer ? Combien de personnes en ont-elles déjà été effectivement victimes ? Peut-on parler d'une augmentation du phising et d'autres formes d'escroquerie sur internet ?

2) Quelles mesures avez-vous prises pour freiner l'accès aux sites malintentionnés ?

3) Dans notre pays, a-t-on déjà interpellé des gens qui se livraient à de tels agissements (par ex. phishing) ? Pouvez-vous préciser ?

4) Avez-vous déjà eu des contacts avec les Pays-Bas ou d'autres pays, puisque ces pratiques ne se limitent pas à notre pays ? Pouvez-vous préciser ?

5) Des courriels, émanant prétendument du fisc, circulent-ils également en Belgique avec la demande de verser de l'argent de leur compte en banque ? Pouvez-vous préciser ? Avez-vous déjà reçu des plaintes en ce sens, et combien ?

6) Selon vous, les escrocs qui envoient ces courriels sont-ils les mêmes que ceux qui en avaient expédiés au nom de banques ? S'agit-il de délinquants qui modifient leur stratégie et profitent de l'inquiétude suscitée par des faux courriels antérieurs ?

Réponse reçue le 24 février 2014 :

Je vous renvoie à ma réponse à votre question parlementaire écrite n° 5-8976.