SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2013-2014
________
19 février 2014
________
SÉNAT Question écrite n° 5-11158

de Nele Lijnen (Open Vld)

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales
________
Jeu à boire faisant fureur sur internet - Jeunes - « Neknominate » - Prévention - Intoxication alcoolique
________
alcoolisme
jeune
site internet
communauté virtuelle
médias sociaux
________
19/2/2014 Envoi question
12/3/2014 Réponse
________
________
SÉNAT Question écrite n° 5-11158 du 19 février 2014 : (Question posée en néerlandais)

Le « Neknominate », le tout dernier jeu mortel qui fait fureur sur internet, a déjà fait plusieurs victimes à l'étranger ces dernières semaines. Il vient d'Australie et du Royaume-Uni. Le principe est simple : des jeunes se filment eux-mêmes en train d'avaler d'une traite une grande quantité d'une boisson fortement alcoolisée et nominent ensuite un ami qui doit à son tour faire de même. Ce qui a commencé comme un jeu tourne en phénomène mortel et risque donc de faire aussi des victimes en Flandre. Une recherche sur Facebook permet de voir des dizaines de jeunes Flamands qui veulent aussi prouver leur grande capacité à boire. Les jeunes veulent faire preuve d'une grande dignité en relevant le défi. En outre, ils sont exclus des médias sociaux s'ils ne donnent aucune suite à la demande.

Guido Van Hal, professeur en sciences de la santé à l'Université d'Anvers, dit dans le Nieuwsblad que ce jeu est dangereux car on ne peut pas en prévoir les conséquences physiques.

Mes questions à ce sujet sont les suivantes.

1) La ministre dispose-t-elle d'éléments concrets indiquant que le Neknominate fait aussi fureur parmi les jeunes Belges ?

2) Sait-elle si des jeunes ont récemment été admis aux urgences éventuellement à la suite du  Neknominate ? Dans l'affirmative, peut-elle commenter ces cas ?

3) Une prévention spécifique est-elle prévue pour de tels phénomènes faisant fureur sur internet ? Dans l'affirmative, quelle est-elle ?

4) La ministre connaît-elle le nombre de mineurs d'âge qui ont été hospitalisés ou qui sont décédés à la suite d'une intoxication alcoolique ? J'aimerais obtenir une ventilation par sexe ?

Réponse reçue le 12 mars 2014 :

Ce phénomène de santé publique attire bien évidemment mon attention. En effet, il est important de sensibiliser les jeunes sur les dangers de cette pratique et des conséquences tant physiques que psychologiques.

Nous constatons que le phénomène de « neknomination » est largement explicité dans les médias. Cependant, après avoir pris contact avec le Vereniging voor Alcohol en andere Drugsproblemen et Infor Drogues (les deux associations importantes représentant des acteurs de terrain au niveau prévention), il semble que le phénomène n’a pas encore atteint une échelle significative en Belgique. En effet, ces associations n’ont pas encore eu de demande à ce jour concernant cette problématique.

Je resterai attentive à l’ampleur que ce phénomène pourra prendre à l’avenir dans notre pays. La prévention reste cependant de la compétences des entités fédérées.

Nous ne disposons malheureusement pas de données 2013 relatives aux admissions des mineurs pour intoxication liée à l’alcool ayant conduit ou non à un décès.