2-137

2-137

Belgische Senaat

Handelingen

DONDERDAG 12 JULI 2001 - NAMIDDAGVERGADERING

(Vervolg)

Mondelinge vraag van mevrouw Anne-Marie Lizin aan de minister van Binnenlandse Zaken over «de inhoud van de rekruteringsbrochures van de federale politie» (nr. 2-693)

Mme Anne-Marie Lizin (PS). - Je suppose que le ministre de l'Intérieur a pu se procurer la splendide brochure destinée à recruter quelques jeunes pour la police fédérale et locale.

Avec beaucoup de surprise, les policiers fédéraux, qui s'intéressent aussi à l'image que l'on donne de la réforme des polices, ont découvert la brochure « Jobpol », vantant l'intérêt des professions de police.

Un seul paragraphe est consacré aux fonctions de police locale, strictement présentées comme étant destinées à « rendre le quartier plus convivial ». Par contre, six paragraphes sont consacrés à la police fédérale. C'est le seul endroit où l'on cite la fonction du pilier judiciaire comme enquêteur. Il est exact qu'un jeune de dix-huit ans qui s'engage comme policier a beaucoup plus envie d'être enquêteur. Or, les polices locales devront de plus en plus répondre à des demandes concernant le volet judiciaire puisque c'est ce dont nous nous plaignons en termes de coût. Il faudra donc engager des jeunes enquêteurs dans les polices locales.

Cette brochure induit une image inacceptable de la répartition des fonctions en matière de sécurité et joue un rôle tout à fait inacceptable par rapport aux futurs policiers.

Le ministre a-t-il l'intention de le faire retirer et de le rendre conforme à la vision légale de la police réformée et structurée à deux niveaux ?

M. Antoine Duquesne, ministre de l'Intérieur. - Mme Lizin me signale que dans la brochure « Jobpol », destinée au recrutement de candidats aux professions policières, figure un seul paragraphe très limité consacré aux fonctions de police locale, strictement présentées comme étant destinées à rendre le quartier plus convivial.

L'information de Mme Lizin, si elle n'est pas erronée, est en tout cas incomplète. Je me permets de lui faire deux cadeaux. Il s'agit de la brochure complète et du texte figurant sur le site web.

En effet, la brochure et le site sont destinés à donner une information de base aux candidats potentiels à la profession de policier local ou fédéral. La brochure est composée de sept fiches, dont une est entièrement consacrée à la police locale. Son contenu décrit les différents aspects du job de policier local.

Sur le site Internet, il faut consulter le verbo « Possibilités de carrière » de www.jobpol.be pour obtenir l'information sur la police locale, loin d'être limitée à un seul paragraphe. Le texte n'a évidemment pas la rigueur d'un texte juridique mais ce n'est pas, je crois, ce que souhaite Mme Lizin. Il a été rédigé pour des jeunes en vue de leur apporter une bonne information, conforme à la réalité et à la vie professionnelle de tous les jours.

Je signale que tant le site que la brochure vont faire l'objet d'une réédition parce qu'ils ont eu beaucoup de succès. Le directeur du recrutement va solliciter les avis critiques des directeurs généraux de la police fédérale et de la commission permanente de la police locale, afin d'améliorer au besoin le contenu de la brochure.

Enfin, je puis vous dire que lors des tests, les jeunes manifestent un plus grand intérêt pour les fonctions de policier local que pour celles de policier fédéral. C'est donc avec plaisir que je communique à Mme Lizin cette information complémentaire.

Mme Anne-Marie Lizin (PS). - Je remercie le ministre de m'avoir remis ce cadeau ! Je connaissais le site et la brochure mise à disposition de tout un chacun dans une série de lieux publics mais pas l'autre brochure. Personnellement, je persiste à croire que cette formulation est assez déséquilibrée. Et en tout cas, si le ministre n'écoute pas nos conseils aujourd'hui - je pense aussi à la question préalable de M. Mahoux - nous lui rappellerons de plus en plus régulièrement à quel point la police locale est une police fondamentale, aux yeux du groupe socialiste, et que nous souhaitons vraiment un équilibre entre les deux polices. Nous devons veiller à ce que l'on respecte scrupuleusement les procédures quand il y a des abus au niveau de la police fédérale.

M. Antoine Duquesne, ministre de l'Intérieur. - Je suis un ancien bourgmestre et ce seront donc des rappels inutiles qui me seront, néanmoins, agréables.