Questions et Réponses

Sénat de Belgique


Bulletin 2-30

SESSION DE 2000-2001

Questions posées par les Sénateurs et réponses données par les Ministres

(Fr.): Question posée en français - (N.): Question posée en néerlandais


Secrétaire d'État à l'Énergie et au Développement durable (Énergie)

Question nº 862 de M. Destexhe du 30 octobre 2000 (Fr.) :
Courants porteurs en ligne. ­ Internet par réseau électrique. ­ Tests éventuels chez Electrabel.

En général, un modem possède trois prises : une pour l'alimentation électrique, une pour le réseau téléphonique et une pour l'ordinateur. Dans les labos de l'Électricité de France à Clamart, les modems n'ont plus de prise télécom : c'est la prise de courant qui se charge de transmettre à la fois l'énergie et les données. Il s'agit du système internet par réseau électrique, selon la technique des courants porteurs en ligne (CLP).

L'idée est de superposer des ondes radios codant les données à l'onde du courant alternatif. Des tests concluants ont déjà été effectués dans un collège de Saint-Lô et un nouvel essai est prévu à Strasbourg en fin d'année.

D'après mes informations, le débit est plus intéressant puisque les modems testés transmettent entre 100 kilobits et 1 mégabit par seconde, soit 2 à 20 plus que les modems téléphoniques classiques.

L'honorable secrétaire d'État sait-il, si cette technique des courants porteurs a été testée chez Electrabel ?

En cas de réponse négative, ne pense-t-il pas que cela pourrait être intéressant de voir quels sont les avantages et les inconvénients d'un tel procédé ?

Réponse : La problématique dont question est suivie avec attention par de nombreuses entreprises en Europe. Il me semble peu rentable, en tant que gouvernement, de prendre des initiatives complémentaires dans ce domaine. Il me semble maintenant indiqué d'attendre de plus amples résultats en matière de développements technologiques.