Questions et Réponses

Sénat de Belgique


Bulletin 1-59

SESSION DE 1997-1998

Questions auxquelles il n'a pas été répondu dans le délai réglementaire
(Art. 66 du règlement du Sénat)

(Fr.): Question posée en français - (N.): Question posée en néerlandais


Vice-Premier ministre et ministre de l'Économie et des Télécommunications Télécommunications

Question nº 508 de M. Destexhe du 17 octobre 1997 (Fr.) :
Modification des tarifs Belgacom.

Au mois de juin dernier et en prévision de la libéralisation du marché des communications, Belgacom nous annonçait une diminution des tarifs pour 85 % des particuliers.

Après analyse plus détaillée, la presse constate que 46 % des clients verront leur facture baisser de 5 à 20 %, 39 % de 5 à 1 % et les 15 % restants iront d'une baisse de 1 % à une hausse de 15 %.

En effet, avec la nouvelle tarification, même si un nombre important de communications interzonales de proximité verront leur coût réduit en passant au tarif zonal, les utilisateurs des grandes villes communiquant principalement sous ce tarif zonal seront désavantagés.

D'après le journal L'Écho , les hausses seront de 11 à près de 50 % pour le trafic zonal et ce quelles que soient les heures auxquelles on utilise son téléphone. Au lieu de payer 6,5 francs pour 12 minutes, l'utilisateur sera facturé 1 franc la minute à partir de mars 1998.

Ceci risque de poser un sérieux problème et désavantage pour les utilisateurs du réseau Internet.

Que pensez-vous des nouveaux tarifs appliqués par Belgacom ?