Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-415

de Rik Daems (Open Vld) du 20 mars 2020

à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, et de l'Asile et la Migration

Crise du coronavirus - Banques alimentaires - Pénuries alimentaires - Financement par l'Union européenne - Appel aux volontaires (Covid-19)

maladie infectieuse
épidémie
aide alimentaire
pauvreté

Chronologie

20/3/2020 Envoi question (Fin du délai de réponse: 23/4/2020 )
23/3/2020 Réponse

Aussi posée à : question écrite 7-416

Question n° 7-415 du 20 mars 2020 : (Question posée en néerlandais)

Le nombre de gens qui ont fait appel aux banques alimentaires belges a atteint un record avec 168 476 personnes chaque mois, soit 5,9 % de plus qu'en 2018.

Les banques alimentaires jouent un rôle capital dans la lutte contre le gaspillage de nourriture. Elles veillent à ce que les excédents alimentaires des grandes surfaces soient partagés entre les personnes vivant dans la pauvreté. On évite à la fois la précarité alimentaire et le gaspillage alimentaire et l'on peut donc dire que chacun en sort gagnant.

En temps ordinaire, les banques alimentaires sont tributaires de nombreux volontaires âgés. Mais ces personnes vulnérables ont été exhortées à limiter autant que possible les contacts, ce qui met les banques alimentaires dans une situation difficile. Il convient de trouver une solution à ce problème.

Le ministre néerlandais des Affaires sociales appelle les gens à proposer leurs services en tant que volontaires. Il observe que de jeunes volontaires se sont déjà présentés, mais les banques alimentaires en requièrent davantage.

Dans notre pays aussi, les banques alimentaires et la distribution de nourriture sont aux prises avec de graves difficultés. Comme les gens ont pris d'assaut les rayons, les invendus des magasins ont diminué.

La lutte contre la pauvreté est une matière communautaire. Par ailleurs, le précédent gouvernement fédéral, à l'initiative de la secrétaire d'État à la Lutte contre la pauvreté, avait élaboré un plan d'action contre la pauvreté. La présente question porte donc sur une compétence transversale, partagée avec les Communautés.

Je souhaiterais dès lors vous poser les questions suivantes:

1) Comment les banques alimentaires peuvent-elles continuer à jouer leur rôle crucial pour la population qui en a besoin plus que jamais, en raison des répercussions économiques de la crise du coronavirus ? Comment allez-vous assurer l'approvisionnement des banques alimentaires, en liaison avec les Communautés et d'autres partenaires ? Pouvez-vous donner des explications détaillées à ce sujet?

2) Vu la crise du coronavirus, êtes-vous prête à insister pour que l'Union européenne (UE) octroie un financement suffisant aux banques alimentaires? Pouvez-vous préciser le calendrier et le contenu?

3) En cette crise du coronavirus, quel soutien additionnel a-t-on prévu concrètement pour les banques alimentaires? Pouvez-vous préciser?

4) Pouvez-vous dire si vous êtes disposée, à l'instar de votre homologue aux Pays-Bas, à exhorter les citoyens à aider les banques alimentaires en tant que volontaires? Les chômeurs temporaires ont-ils un rôle à jouer à cet égard ?

Réponse reçue le 23 mars 2020 :

J'informe l’honorable membre que sa question ne relève pas de mes compétences, mais de celles de mon collègue, le ministre de l'Économie.