Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-1361

de Fatima Ahallouch (PS) du 30 septembre 2021

à la ministre de l’Intérieur, des Réformes institutionnelles et du Renouveau démocratique

Centre d'accueil - Fedasil - Incidents - Demandeurs de protection internationale

Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile
demandeur d'asile
équipement social
problème social

Chronologie

30/9/2021 Envoi question (Fin du délai de réponse: 4/11/2021 )
4/11/2021 Réponse

Aussi posée à : question écrite 7-1362

Question n° 7-1361 du 30 septembre 2021 : (Question posée en français)

La presse relate des faits de violence de deux jours au sein du centre d'accueil Fedasil de Mouscron ainsi qu'en centre-ville entre résidents.

Les riverains du quartier du Tuquet, la bourgmestre de Mouscron et la police de Mouscron se plaignent non pas de tous les résidents mais d'un manque de discipline concernant certains résidents provoquant incidents, bagarres et nuisances sonores à l'intérieur mais aussi, en dehors du centre d'accueil. Magali Delannoy, porte-parole de la police de Mouscron, confirme le nombre d'interventions des services de police, qui augmenterait de manière croissante.

La bourgmestre de Mouscron déplore le manque de réactivité de la direction, et les récents événements la poussent à envisager des mesures radicales. Comme une réduction du nombre de réfugiés, voire la fermeture du centre.

Ces questions relèvent de la compétence du Sénat du fait de leur transversalité.

Le système d'asile belge s'inscrit dans le contexte régional, européen et provient des conventions internationales qui engagent la Belgique en matière de respect de l'accueil des demandeurs de protection internationale, qui se trouvent sur son territoire.

Le centre Fedasil de Mouscron subit-il un plus grand nombre d'interventions policières, si oui pour quelles raisons ? Quel est le taux d'occupation du centre d'accueil de Mouscron ? Le centre Fedasil a-t-il un cadre de travailleurs sociaux proportionné au nombre important de résidents ? Allez-vous renforcer leurs moyens au niveau personnel et sécurité afin qu'ils puissent contenir ces incidents et les solutionner ?

Ces incidents, s'ils ne sont pas gérés, provoquent la colère légitime des riverains qui subissent ces nuisances quotidiennement. Des groupes d'extrême-droite régionaux, surfant sur des idées xénophobes, instrumentalisent les frustrations de ces citoyens à de seules fins électorales en n'apportant aucune solution si ce n'est la disparition des centres d'accueil. Quels autres projets proposez-vous afin de pouvoir résoudre ces problèmes ?

Quel est l'état de la question ?

Réponse reçue le 4 novembre 2021 :

Je vous confirme le chiffre d’incidents auquel la zone de police locale de Mouscron doit faire face : 440 interventions policières en lien avec le centre depuis février 2019 (date d’ouverture) jusqu’à ce 12 octobre 2021 ; soit des interventions en ville impliquant des résidents, soit des interventions dans ou aux abords du centre.

Pour ce qui concerne les éventuelles causes internes ainsi que pour la réponse aux autres questions, je vous renvoie vers mon collègue, le secrétaire d'État à la Migration, compétent en la matière.