Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-1838

de Güler Turan (sp.a) du 20 avril 2018

au ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Gare d'Anvers-Berchem - Utilisateurs de chaises roulantes - Accessibilité - Mesures

Société nationale des chemins de fer belges
gare ferroviaire
province d'Anvers
facilités pour handicapés

Chronologie

20/4/2018 Envoi question (Fin du délai de réponse: 29/5/2018 )
14/1/2019 Rappel
18/2/2019 Réponse

Question n° 6-1838 du 20 avril 2018 : (Question posée en néerlandais)

Depuis les années 80, les compétences en matière de transport ont été réparties entre les Régions et l'État fédéral, mais les transports ferroviaires restent une compétence essentiellement fédérale. Le Service public fédéral (SPF) Mobilité et Transports est toujours chargé du contrôle de la société ferroviaire publique SNCB et veille au respect du règlement européen 1371/2007 sur les droits et obligations des voyageurs ferroviaires.

Le bien-être des voyageurs ferroviaires flamands et l'efficacité du service sont partiellement de compétence flamande.

La gare d'Anvers-Berchem qui a été rénovée récemment et dispose à présent d'un grand parking destiné aux personnes handicapées, est confrontée à un manque aigu d'équipements améliorant l'accessibilité aux quais des voyageurs en chaise roulante.

La gare d'Anvers-Berchem dispose d'un nombre suffisant de places de parking pour les usagers en chaise roulante. Mais aucune assistance n'est disponible pour ces voyageurs et il n'y a pas d'ascenseurs pour leur permettre d'accéder aux trains.

Selon moi, ce problème est important, entre autres parce que la gare d'Anvers-Berchem est une grande gare de départ et de transit pour de nombreux voyageurs et donc également, pour les utilisateurs de chaise roulante.

D'où mes questions au ministre :

1) Quand la gare d'Anvers-Berchem sera-t-elle tout à fait accessible aux voyageurs en chaise roulante ?

2) Quels sont les projets et le calendrier en la matière ?

3) La coopération avec d'autres autorités que nécessite l'accessibilité de la gare aux utilisateurs de chaise roulante, a-t-elle eu lieu ?

4) En attendant des solutions définitives pour Anvers-Berchem, ne peut-on prendre des mesures minimales pour améliorer, à court terme, l'accessibilité aux quais ?

5) Lors des travaux de transformation et de rénovation des gares, se concerte-t-on avec les organisations représentatives des handicapés pour obtenir des avis et divers conseils utiles ?

Réponse reçue le 18 février 2019 :

1) et 2) Pour rendre la gare d'Anvers-Berchem tout à fait accessible, il faut que les quais soient équipés d'ascenseurs. Cela nécessite d'importants travaux de transformation au niveau du couloir sous voies ainsi qu'une rénovation des quais. Aussi bien Infrabel que la SNCB sont concernés par ces travaux complexes. En effet, la gare doit rester en service durant les aménagements, sachant que l'espace disponible est réduit et que les possibilités de mises hors service de voies sont elles aussi limitées. Cela contribue à ce qu'il s'agisse d'un investissement important pour les deux entreprises. Compte tenu des moyens disponibles pour Infrabel et la SNCB, du nombre de besoins urgents sur le réseau ferroviaire et de la proximité de la gare d'Anvers-Central entièrement équipée et complètement accessible, le projet de rénovation des quais d'Anvers-Berchem n'a pas été retenu dans les plans d'investissement pluriannuels d'Infrabel et de la SNCB. La SNCB examine cependant les possibilités d'intégrer ce projet dans le prochain plan d'investissement.

3) et 5) Les travaux portant sur l'accessibilité d'une gare font l'objet d'une conformation à différents niveaux :

– pour tous les projets qui requièrent un permis, la SNCB sollicite obligatoirement l'avis d'un bureau d'accessibilité ;

– la SNCB entretient une concertation trimestrielle avec le Conseil supérieur national des Personnes handicapées. Le CSNPH évalue notamment les directives internes de la SNCB en matière de construction (Revalor), dispense un avis sur les projets de construction et traite aussi des aspects d'accessibilité au sens large (matériel roulant, assistance, guichets, ...) ;

– les projets de construction concrets sont coordonnés avec les autorités locales.

4) La SNCB expérimente l'utilisation de monte-escaliers dans différentes gares. Il s'agit d'une plateforme électrique qui est aménagée sur les escaliers fixes menant vers les quais et qui est adaptable aux configurations d'escaliers les plus courantes. La capacité de charge est suffisamment élevée si bien que les clients en chaise roulante électrique peuvent également en faire usage. Leur utilisation se fait toujours avec l'assistance de personnel SNCB. La SNCB examine la possibilité de mettre cela en place à Anvers-Berchem, à titre de mesure temporaire.