Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-1550

de Christie Morreale (PS) du 13 septembre 2017

au ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

Pont de Tilff - Travaux ferroviaires - État d'avancement - Coordination entre le Service public de Wallonie (SPW) et Infrabel

pont
réseau ferroviaire
Société nationale des chemins de fer belges
Région wallonne
travaux publics

Chronologie

13/9/2017 Envoi question (Fin du délai de réponse: 12/10/2017 )
7/3/2018 Réponse

Question n° 6-1550 du 13 septembre 2017 : (Question posée en français)

Depuis le 2 février 2009, une convention relative à la suppression de trois passages à niveaux lie d'une part, la commune d'Esneux, le Service public de Wallonie (SPW) et la Société Infrabel. Cette convention, comme le détermine son article 1er, concerne le remplacement du Pont de Tilff au-dessus de l'Ourthe supportant la N 633 ainsi que la suppression de trois passages à niveau d'Infrabel sur la ligne 43, situés à Tilff, Sainval et Colonster (plus précisément les PN 10, 8 et 7).

Depuis plusieurs années un pont provisoire est installé, en attendant les études nécessaires pour la réalisation d'un nouveau pont qui permettrait la suppression du passage à niveau PN 10 que vos services identifient dans les deux cents plus dangereux de Belgique. Toujours selon les principes de cette convention, plusieurs travaux doivent être réalisés par Infrabel à hauteur du passage à niveau n° 10 : un passage sous voies pour piétons et cyclistes, l'adaptation des rampes et escaliers d'accès, des quais, du parking de la gare et du RAVeL. Infrabel s'est engagé à réaliser une passerelle piétonne d'environ quatre mètres de large entre la culée en rive gauche et la première pile côté Tilff, entre la culée en rive droite et la première pile côté gare et d'environ dix mètres de large entre les deux piles au centre de l'Ourthe.

L'ensemble de ces questions relève de la compétence du Sénat dans la mesure où elles concernent une matière fédérale qui a une influence sur les compétences des entités fédérées en matière de mobilité, de travaux publics, d'aménagement du territoire, de sécurité routière, etc.

En janvier 2015, le SPW, Infrabel et les auteurs de projet ont présenté le projet d'aménagement du pont-passerelle de Tilff et de ses abords aux membres du conseil communal et de la commission consultative de l'aménagement du territoire et de la mobilité d'Esneux. Le permis a été octroyé par un fonctionnaire délégué dans le courant du mois de mai 2016. Depuis lors, le cahier des charges a été rédigé, l'appel d'offre lancé et le marché a été attribué. Le gouvernement wallon a confirmé par l'entremise de son ministre Prévot, alors en charge des travaux publics, que les travaux débuteraient en 2017.

Pouvez-vous me confirmer que les travaux, pour lesquels la société Infrabel s'est engagée depuis 2009, seront bien réalisés ? Quand vont-ils débuter ? Une coordination est-elle en place entre Infrabel et le SPW ?

Réponse reçue le 7 mars 2018 :

Le pont de Tilff est un chantier majeur pour la commune d’Esneux. Il était indispensable de respecter les engagements pris et de trouver une issue à ce dossier qui dure depuis vingt ans. Mon cabinet a ainsi étudié toutes les solutions possibles pour que le projet puisse évoluer favorablement.

La réflexion a intégré la décision du gouvernement fédéral de libérer des fonds supplémentaires pour le réseau ferroviaire, en lien avec le Pacte national pour les investissements stratégiques. Un milliard d’euros d’investissement avait été validé par le Conseil des ministres, dont une partie allouée aux priorités sur le territoire de la Région wallonne sera destinée à ce projet.

En effet, 6 millions d’euros permettront à Infrabel de concrétiser la partie ferroviaire du dossier. À ce budget est ajoutée la part de la Région wallonne. Une fiche a été introduite prévoyant :

– le remplacement du pont (provisoire) de Tilff au-dessus de l’Ourthe par un nouveau pont qui, partant du rond-point de la N633 en rive droite, franchira l’Ourthe, passera au-dessus des voies ferroviaires (au droit du passage à niveau n° 10), et se posera en rive gauche au pied de la colline du Sart-Tilman au niveau de la rue du Fond du Moulin ;

– l’aménagement d’une nouvelle voirie (N633) afin qu’elle soit entièrement sise du côté ouest des voies de chemins de fer entre le nouveau pont et le boulevard de Colonster ;

– l’adaptation du RAVeL au niveau du futur pont ;

– une passerelle piétonne entre la place de Tilff et la N633 ;

– la prise en charge, par Infrabel, de 50 % du coût du projet lié à la suppression du passage à niveau n° 10 et à son remplacement par un pont ;

– après travaux, la prise en charge du nouveau pont de Tilff par la Wallonie.

Je me réjouis que grâce au milliard d’investissement, une solution soit trouvée pour pouvoir lancer le chantier ferroviaire, respecter la convention et répondre à l’intérêt des citoyens, qui ont fait montre de patience.