Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-1509

de Cécile Thibaut (Ecolo-Groen) du 28 juin 2017

au ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Liaison Luxembourg-Bruxelles - Trains IC directs - Suppression - Raison - Travaux - Mesures

Société nationale des chemins de fer belges
infrastructure de transport
transport ferroviaire
travaux publics
migration alternante
Luxembourg

Chronologie

28/6/2017 Envoi question (Fin du délai de réponse: 27/7/2017 )
8/1/2018 Réponse

Question n° 6-1509 du 28 juin 2017 : (Question posée en français)

La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) envisage de supprimer cinq trains par jour sur la ligne Luxembourg-Bruxelles aux heures de pointe.

Ce sont des trains fort prisés par les voyageurs qui travaillent à Bruxelles et qui doivent rejoindre la capitale régulièrement en semaine.

Il s'agit des IC 4629 (7 h 13 à Arlon) et IC 4631 (9 h 13 à Arlon) vers Bruxelles le matin et des IC 4606 (6 h 25 à la gare de Bruxelles-Luxembourg), IC 4614 (14 h 34) et IC 4618 (18 h 34) vers Luxembourg-ville.

La SNCB remplacerait ces cinq trains IC direct par deux trains : le premier circulera à partir d'Arlon à 8 h 04 en étant omnibus jusqu'à Libramont et le second quittera la gare de Bruxelles-Luxembourg à 13 h 34.

Ces deux trains sont hors des périodes de pointe et plus lents ; l'un rejoindra Bruxelles après 10 h 00 le matin et l'autre quittera Bruxelles en tout début d'après-midi. On peut s'interroger sur l'intérêt que portera la clientèle à cette nouvelle offre...

Le porte-parole de la SNCB parle d'adaptations liées aux travaux sur la ligne 162.

En France et au Grand-Duché de Luxembourg, la ligne est interrompue totalement le temps des travaux et souvent en période creuse et que les trains sont remplacés par des bus, la période inconfortable étant ainsi concentrée sur une courte période. La Belgique a choisi un autre système :

– elle a supprimé beaucoup d'appareils de voie qui permettent aux trains d'emprunter une troisième voie ou simplement de se croiser plus facilement là où les travaux nécessitent le passage en voie unique ;

– elle lance plusieurs chantiers sur une même ligne avec de nombreux passages à voie unique avec la particularité que l'on travaille partout et nulle part à la fois ;

– on travaille le jour – et pas tous –, jamais la nuit et rarement week-end.

On le dit peu, mais la raison de la durée interminable des chantiers se trouve aussi dans cette particularité belge de la clé de répartition 60/40 dans le financement des infrastructures ferroviaires.

« Des chantiers ont été arrêtés avec pour seul motif le respect de la clé. Le respect de la clé a pu aussi conduire à augmenter ou accélérer les investissements dans une région (la construction de parkings par exemple) pour permettre la réalisation d’investissements dans l’autre. (…)  Pour respecter cette clé, un retard significatif dans une Région peut rendre nécessaire l’arrêt ou le ralentissement de chantiers dans une autre Région. » (cf. Cour des comptes, Réseau régional express - Mise en œuvre et financement, 25 janvier 2017, p. 57 et 58).

Voici mes questions à l’honorable ministre :

1) Combien de trains-travaux existent sur le réseau SNCB et combien sont mobilisés sur la ligne 162 ?

2) Quelle est la raison pour laquelle il n'est pas possible de travailler de nuit ?

3) Deux trains de pointe tôt le matin au départ d'Arlon et tard dans l'après-midi au départ de Bruxelles sont-ils encore envisageables ?

Réponse reçue le 8 janvier 2018 :

1) & 2) Selon Infrabel, il y a bien des prestations de nuit sur l’axe 3.

Pour la ré-électrification de l’axe 3, Infrabel travaille avec des tronçons de voie hors service en continu. Les trains ne peuvent alors circuler que sur une seule voie. De plus, Infrabel travaille sur l’axe pratiquement toutes les nuits de l’année lorsqu’il faut couper la voie voisine et les week-ends lorsqu’il est nécessaire de réaliser des interventions dont l’ampleur serait inacceptable en semaine.

Les travaux sur le tronçon Habay-Marbehan ont commencé depuis 2017.

De 2018 à 2019, les travaux seront étendus de Lavaux à Habay ; un service à voie unique sera effectivement instauré dans ce tronçon – environ 15 km – dans le cadre des travaux de modernisation de l’axe 3. Ces travaux permettront le basculement en 25kV entre Hatrival et la frontière luxembourgeoise à l’horizon 2020.

Ce programme de modernisation de l’axe 3 doit permettre une augmentation de la vitesse. Le programme de modernisation comporte une véritable « mise à neuf » des voies :

(ré)électrification complète (passage d’une tension de 3 000 volts à une tension de 25 000 volts) ;

modernisation en parallèle des caténaires ;

inspection et consolidation des sous-sols ;

amélioration du tracé des courbes les plus contraignantes (« rectification » des courbes) ;

remplacement des ouvrages d’art ;

etc.

Afin de concilier trafic des trains et grands travaux, ce vaste programme de modernisation s’effectue par tronçons (Namur-Ciney ; Habay-Arlon ; Arlon-Hatrival-Lavaux ; etc.).

Pour ses besoins en matière de conduite de trains de travaux et de trains techniques, Infrabel comptait, au 1er juillet 2017, 295 conducteurs de train – appelés les opérateurs conducteurs Infra – enregistrés au registre des fonctions de sécurité.

Les opérateurs conducteurs Infra sont qualifiés pour la conduite sur voies en service et hors service et la desserte du matériel roulant d’Infrabel. Le cas échéant, ils assurent également des prestations de pilotage afin de convoyer le matériel roulant des entrepreneurs vers les zones de chantier.

Enfin, au 1er juillet 2017, on dénombrait 131 opérateurs travaux werken qui disposent de la catégorie de conduite « train de travaux ». Dans cette catégorie de conduite, il s'agit de travailleurs des entrepreneurs.

Les opérateurs travaux werken sont qualifiés pour la conduite sur voies hors service et sont donc exclusivement utilisés pour la conduite et la desserte de trains de travaux ou équivalents.

Compte tenu de ces deux catégories d'opérateurs, la capacité en trains de travaux avoisine les deux cents unités. Le nombre de trains-travaux disponibles ou engagés sur le chantier ne constitue pas un facteur limitant ces opérations de modernisation de l’infrastructure (les voies) existante, tout en maintenant la circulation ferroviaire.

3) Le Plan de transport 2017-2020 de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) tient compte des contraintes d’infrastructure communiquées par Infrabel, à savoir les tronçons qui seront mis temporairement à voie unique, les ralentissements et les adaptations importantes de l’infrastructure. La SNCB définit son offre en tenant compte de ces données.

Les voies uniques découlant des chantiers sur la ligne 162 impliqueront des réductions de capacité induisant des limitations de trains, notamment en pointe où doivent coexister le service de base (relations cadencées) ainsi que l’offre de pointe courte et longue distance. Le matin, les trains P 7602 et IC 4629 (qui sera renuméroté P 7629) ne pourront plus desservir Arlon, mais auront Rochefort-Jemelle pour origine. Le soir, les trains P 8601 et IC 4618 (renuméroté P 8628) seront limités à Rochefort-Jemelle et ne desserviront plus Arlon. Ces trains participeront encore à la pointe vers / de Bruxelles pour la clientèle du nord de la ligne 162. L’offre de trains IC circulant toutes les heures entre Arlon et Bruxelles est quant à elle maintenue.

Le tableau ci-dessous reprend la synthèse des changements pour les six IC concernés :

Situation actuelle


Plan de transport 12/2017

Origine

Destination

Origine

Destination

IC 4606

Namur

7 h 27

Luxembourg

9 h 13

>

P 7605

Namur

6 h 09

Luxembourg

8 h 25

IC 4614

Bruxelles-Midi

14 h 09

Luxembourg

17 h 13

>

P 7613

Bruxelles-Midi

13 h 09

Luxembourg

16 h 14

IC 4618

Bruxelles-Midi

18 h 03

Luxembourg

21 h 13

>

P 8628

Bruxelles-Midi

18 h 09

Rochefort-Jemelle

20 h 04

IC 4629

Luxembourg

6 h 50

Bruxelles-Midi

9 h 51

>

P 7629

Rochefort-Jemelle

7 h 58

Bruxelles-Midi

9 h 51

IC 4631

Luxembourg

8 h 48

Bruxelles-Midi

11 h 51

>

P 7630

Luxembourg

7 h 39

Bruxelles-Midi

10 h 51

IC 4640

Luxembourg

17 h 47

Bruxelles-Midi

20 h 51

>

P 8640

Luxembourg

17 h 27

Namur

19 h 46