Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-9784

de Guido De Padt (Open Vld) du 26 aôut 2013

à la secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, à l'Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, adjointe à la ministre de la Justice

Analphabétisme - Compétences linguistiques de base - Enquête PISA - Compétences insuffisantes sur le plan informatique - Chiffres - Mesures

compétence linguistique
analphabétisme
participation sociale
exclusion sociale
fossé numérique
statistique officielle
répartition géographique

Chronologie

26/8/2013 Envoi question
17/9/2013 Réponse

Question n° 5-9784 du 26 aôut 2013 : (Question posée en néerlandais)

Selon l'enquête PISA 2009, il apparaît que 18 % des jeunes de 15 ans en Belgique disposaient de compétences linguistiques de base insuffisantes pour pouvoir participer activement à la vie sociale. En Flandre, on avait estimé en 2006 qu'un adulte sur sept était illettré contre un sur dix en Wallonie.

1) Existe-t-il des chiffres sur le nombre d'écoliers qui semblaient disposer de compétences linguistiques de base insuffisantes en 2012, chiffres ventilés par région et par type d'enseignement secondaire – général, professionnel, technique ?

2) Existe-t-il des chiffres sur le nombre d'adultes qui ne disposaient pas de compétences linguistiques de base suffisantes en 2012, chiffres ventilés par région ?

3) Quel est l'organe chargé de recueillir les données à ce sujet, de les traiter et de résoudre ce problème ?

4) De quelle manière compte-t-on réduire le pourcentage d'analphabétisme ?

5) L'informatique prend de plus en plus de place dans notre société ; à l'avenir, s'insérer dans le monde du numérique et pouvoir y travailler fera partie intégrante de la vie sociale. De quelle manière compte-t-on lutter contre l'analphabétisme informatique (insuffisance de connaissances informatiques de base) ?

6) Existe-t-il des chiffres sur le nombre d'analphabètes informatiques recensés en 2012, en dernière année de l'enseignement secondaire ?

Réponse reçue le 17 septembre 2013 :

En réponse à ses questions, j’ai l’honneur de soumettre à l'honorable membre les réponses suivantes:

1).En Belgique, l’enseignement est une compétence communautaire depuis 1989. Les compétences fédérales résiduelles en matière d’enseignement sont fixées par l’article 127, § 1, 2§, a) et b) de la Constitution. La collecte et la gestion du matériel chiffré concernant les compétences de base des élèves ne font pas partie des compétences fédérales résiduelles en matière d’enseignement.

2+ 3) + 4) Ces questions concernent une compétence communautaire.

5) Pour combattre le digibétisme, l’administration fédérale et les entités fédérées ont élaboré en 2005 un plan national de lutte contre le fossé numérique, pour la période 2005-2010. L’évaluation de ce plan national est à présent actualisée de telle sorte qu’un nouveau plan national de lutte contre le fossé numérique puisse être élaboré. Ce plan national s’inscrit dans le cadre de la stratégie Europe 2020 de la Commission européenne, et plus précisément de l’Agenda numérique.

L’objectif global de ce nouveau plan est que chaque citoyen belge ait accès aux technologies de l’information et de la communication, puisse les apprendre, dans des circonstances aussi efficaces et sures que possible, et soit en mesure de les utiliser de façon autonome et efficace, selon qu’il en a besoin dans sa vie professionnelle ou privée.

6) Les données demandées ne sont pas présentes dans l’enquête annuelle sur l’utilisation des TIC par les ménages du Service public fédéral (SPF) Économie.