Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-9032

de Guido De Padt (Open Vld) du 15 mai 2013

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur et de l'Égalité des Chances

Catastrophe ferroviaire à Wetteren - Déploiement des services d'incendie, de police et d'aide médicale - Coûts

désastre d'origine humaine
transport de voyageurs
Société nationale des chemins de fer belges
aide aux victimes
lutte anti-incendie
police locale
premiers secours
médecine d'urgence
statistique officielle
accident de transport
transport ferroviaire

Chronologie

15/5/2013 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Question n° 5-9032 du 15 mai 2013 : (Question posée en néerlandais)

La catastrophe ferroviaire à Wetteren a nécessité une aide à grande échelle et un travail permanent. Des corps de pompiers de tout le pays se sont mobilisés pour gérer l'incident.

Il serait instructif de savoir quelle était, sur le plan des dispositifs de sécurité, l'ampleur des moyens humains et matériels.

1) La ministre peut-elle me communiquer tant pour les services d'incendie, de police que pour les services de secours médicaux :

a) Quels effectifs ont été mis à disposition pour l'incident ;

b) Le nombre total d'heures ou de jours-hommes prestés ;

c) L'ampleur des moyens qui ont été mis à disposition ;

d) Une synthèse des coûts totaux par ville/commune ;

2) La ministre peut-elle également me communiquer dans quelle mesure les communes sont habilitées à répercuter les frais exposés sur la « SNCB », c'est-à-dire Infrabel au cas où l'accident serait à imputer à des voies défectueuses ou à la/une compagnie de transport au cas où le sinistre aurait été causé par la rame de train même ou sur un éventuel autre responsable de l'incident ?