Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-668

de Guido De Padt (Open Vld) du 27 décembre 2010

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

SNCB - Passages à niveaux - Suicides

Société nationale des chemins de fer belges
réseau ferroviaire
accident de transport
suicide
statistique officielle

Chronologie

27/12/2010 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-3955

Question n° 5-668 du 27 décembre 2010 : (Question posée en néerlandais)

Fin décembre 2010, un homme dont la voiture avait été percutée par un train, est décédé à Lierde, près de Grammont. Les feux et les barrières fonctionnaient correctement et le conducteur du train avait en vain envoyé un signal de détresse.

Chaque année, les médias nationaux et régionaux publient des communiqués rapportant une collision entre une voiture et un train, avec parfois une issue fatale. Dans certains de ces cas, il s'agissait d'un(e tentative de) suicide.

Outre la souffrance qu'ont à endurer la famille et les proches de la victime, il ne faut pas non plus sous-estimer la lourde épreuve psychologique qu'un tel événement constitue pour le conducteur du train et les autres membres du personnel de la SNCB.

Dans ce contexte, je souhaiterais une réponse aux questions suivantes.

1. La ministre peut-elle me communiquer des chiffres sur le nombre de personnes qui ont été blessées et tuées lors d'une collision (sur un passage à niveau) pour la période de 2007 à 2010 ? Ces chiffres peuvent-ils être ventilés selon qu'il s'agissait d'un accident ou d'un suicide ?

2. La ministre peut-elle également me fournir, pour la période de 2007 à 2010, des statistiques sur le nombre de cas enregistrés de franchissement de feux rouges ?