Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3986

de Guido De Padt (Open Vld) du 23 décembre 2011

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur

Transport ferroviaire - Vols à la tire - Statistiques - Mode opératoire - Arrestations - Mesures

transport de voyageurs
vol
statistique officielle
Société nationale des chemins de fer belges

Chronologie

23/12/2011 Envoi question
6/3/2012 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-3522

Question n° 5-3986 du 23 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Les trains sont le domaine de prédilection des voleurs à la tire. Les bousculades et ralentissements qui se produisent à l'embarquement ou au débarquement sont des circonstances idéales pour dérober un portefeuille dans une poche de pantalon, un sac à main ou la poche d'une veste. Mais la prudence s'impose également à bord des trains : mieux vaut ne pas accrocher sa veste au porte-manteaux si elle contient des objets de valeur et surveiller ses bagages. Cela n'est pas toujours évident dans les trains qui transportent des passagers ayant de nombreux bagages, comme le train qui relie l'aéroport de Zaventem à Bruxelles.

Je souhaiterais donc poser les questions suivantes à la ministre.

1) La ministre dispose-t-elle de statistiques sur le nombre de vols commis dans les trains en 2009, 2010 et au premier semestre de 2011 ? Quels sont les biens qui sont particulièrement dans le collimateur des voleurs à la tire ?

2) Quels sont les principaux modes opératoires observés lors des vols commis dans les trains ? Combien de voleurs à la tire a-t-on pris en flagrant délit au cours de la période susmentionnée ?

3) Sur quelles lignes a-t-on enregistré le plus grand nombre de vols durant la période précitée ? La ministre peut-elle de fournir une ventilation en fonction de la nature du bien dérobé ? Des mesures spécifiques tenant compte du type de vol le plus fréquent sont-elles prises pour ces liaisons ferroviaires ?

Réponse reçue le 6 mars 2012 :

L’honorable membre trouvera ci-dessous réponse à ses questions.

Question 1

Veuillez trouver dans le tableau en annexe (feuille « algemeen nl+fr ») la réponse à la question énoncée ci-dessus. Il s’agit du nombre de faits enregistrés par les services de police concernant les « Vols à la tire» pour lesquels une destination de lieu « Train » a été enregistrée. En annexe (feuille « objets fr – TOP 20 »), nous vous transmettons également un tableau qui donne un aperçu des vingt catégories d’objets les plus enregistrées comme étant volées. Ces données sont représentées sur base du nombre de faits qui y sont liés, et sont présentées pour les années complètes 2009 et 2010 ainsi que pour le premier semestre de 2011 au niveau national.

Au niveau national, l’analyse des données suggère qu’une diminution du nombre de vols a eu lieu entre 2009 et 2010. Mis en rapport avec le nombre de voyageurs qui empruntent les trains, nous constatons également que la probabilité d’être volé diminue de 2009 à 2010. Concernant le type de biens visés par les voleurs, nos données suggèrent que la plupart des vols portent sur les cartes bancaires/de crédit/de paiement (326 faits au 1er semestre 2011), les portefeuilles / porte-monnaies / porte-clés (318), les cartes d’identité (306), les billets en euro (266), et les cartes SIS (241). Dans une moindre mesure, des documents privés (tels que permis de conduire, billets de transport, abonnements, passeports, etc.), le matériel multimédia (GSM, PC portables, etc.) et les sacs/cartables/mallettes figurent également parmi les biens les plus fréquemment dérobés dans les trains.

Question 2 :

En annexe, nous vous transmettons un tableau qui donne un aperçu des vingt modi operandi les plus souvent enregistrés pour les vols à la tire ayant eu lieu dans les trains (feuille « modus fr – TOP 20 »). Ces données sont représentées sur base du nombre de faits qui y sont liés, et sont présentées pour les années complètes 2009 et 2010 ainsi que pour le premier semestre de 2011 au niveau national. À noter que les faits de type vols à la tire peuvent rassembler plusieurs modi operandi différents (par exemple, un vol à la tire peut se faire en présence de complices). Enfin, les données dont nous disposons ne nous permettent pas de chiffrer de manière fiable le nombre de vols à la tire pris en flagrant délit sur la période 2009-2011 (1er semestre).

L’analyse des données du tableau suggère que la plupart des vols sont de type « vols à la tire », et/ou que les auteurs agissent généralement en présence de tiers (parmi d’autres voyageurs) et/ou bénéficient bien souvent de l’aide d’un ou plusieurs complices. Des subterfuges – tels que la distraction, la ruse et/ou l’interpellation – sont également utilisés pour dérober les biens aux victimes.

Question 3 :

Pour l’instant, la direction CGO de la police fédérale a commencé à travailler sur une analyse pour pouvoir représenter le nombre de faits par ligne de chemin de fer. Pour l’instant, il n’est malheureusement pas possible de fournir des données fiables à ce sujet.

Des mesures spécifiques au domaine ferroviaire et au métro sont néanmoins prises pour enrayer le phénomène des vols à la tire. Le plan d’action MERCURIUS, mis en place fin 2005 par la Police des Chemins de Fer (SPC), a en effet permis d’augmenter le nombre de patrouilles préventives visibles, de même qu’il a permis d’améliorer la collaboration et les échanges d’information avec les services de sécurité de la STIB et de la SNCB. La mise en place d’une équipe d’agents de police (la team « AGIL ») spécialisée par rapport au phénomène des vols à la tire est également un autre résultat important de ce plan d’action. L’utilisation efficace des caméras de sécurité (SPC Bruxelles), la cartographie des vols se produisant dans les gares ferroviaires (SPC Gent) et la collaboration avec les zones de police locale sont d’autres mesures mises en place par la SPC et qui permettent de lutter efficacement contre le phénomène des vols.

Une collaboration internationale de grande envergure est également mise en place dans le cadre des actions de sécurité RAILPOL (pendant lesquelles des campagnes de sécurité spécifiques sont organisées, notamment concernant le phénomène des vols à la tire). Enfin, d’autres actions telles que les FIPA (« Full Integrated Police Actions ») contribuent à enrayer certains phénomènes et – dans un but préventif – augmentent la présence policière dans les trains et dans les gares.

Même si le lien de cause-à-effet est difficile à établir, toutes ces mesures ont très probablement contribué à la diminution du nombre de vols par voyageur (SNCB) enregistrée par la police intégrée entre 2007 et 2010. À titre illustratif, le rapport entre le nombre total de vols et extorsions (dans les gares) et le nombre de voyageurs a diminué de 2007 (37,0) à 2010 (34,5).

Un grand nombre de vols sont également commis par des groupes d’auteurs itinérants dans les lieux publics à forte fréquentation, tels que les marchés et gares de chemin de fer. Ces groupes sont très organisés et opèrent bien souvent à partir de Bruxelles. En début de journée, ces groupes sont envoyés dans des lieux à forte fréquentation (gares, places de marché, à la côte durant l’été) où ils commettent leurs vols, pour ensuite revenir à Bruxelles en soirée avec le butin de vol. Ce phénomène de bandes organisées requiert des initiatives urgentes venant des autorités judiciaires et administratives pour enrayer le problème de manière efficace.

Train







2009

2010

2011 (SEM 1)

Argent

Carte bancaire/ de crédit / de paiement

617

556

326

Objet en cuir / imitation

Portefeuille / porte-monnaie / porte-clés

632

532

318

Document

Carte d'identité / nationale

591

499

306

Argent

Billets en Euro

532

440

266

Document

Carte SIS

481

389

241

Document

Permis de conduire / national

413

372

243

Documents (spécifique)

Billet de transport / abonnement

252

258

139

Document

Autre

158

83

71

Communication

GSM / mobilophone

119

99

61

Argent

Euro non précisé

84

81

57

Documents (spécifique)

Autres documents

60

101

51

Argent

Billets en devises étrangères

55

52

30

Ordinateur / périphérique

Portable (notebook, laptop)

44

42

26

Document

Carte d'identité/étrangère

32

37

27

Quincaillerie

Serrurerie / clé de maison

41

33

12

Document

Permis de conduire / international

40

30

15

Documents (séjour)

Passeport / passeport étranger

22

35

18

Argent

Monnaie en Euro

30

25

17

Objet en cuir / imitation

Cartable / mallette / serviette / porte-documents

28

29

8

Objet en cuir / imitation

Sac à dos

28

24

12

Source : Police Fédérale / CGOP / Données de Gestion

Remarque: pour chaque fait concernant le vol à la tire, plusieurs objets peuvent être enregistrés. Les données du tableau ne peuvent dès lors pas être totalisées.

Le tableau n'est pas une représentation du nombre d'objets, mais du nombre de faits pour lesquels un certain type d'objet a été volé.