Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3618

de Guido De Padt (Open Vld) du 27 octobre 2011

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Société nationale des chemins de fer belges - Internet - Points d'accès - Gares - Fournisseurs d'accès à internet - Sécurisation - Offre - Réseau express régional

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
gare ferroviaire
fournisseur d'accès

Chronologie

27/10/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-3967

Question n° 5-3618 du 27 octobre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Dans la société actuelle, être en déplacement ne signifie plus être coupé du monde extérieur. Les points d'accès, les lieux publics offrant un accès à internet sans fil (WiFi) apparaissent à un rythme effréné. Vu les délais d'attente souvent longs imposés aux voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB), les gares ferroviaires sont un endroit rêvé pour installer de tels dispositifs.

Je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes.

1) Avec quels fournisseurs d'accès à internet la SNCB a-t-elle conclu des accords de coopération pour l'installation de points d'accès à internet dans les différentes gares ? Quelles obligations l'accord impose-t-il à la SNCB, d'une part, et au fournisseur d'accès, d'autre part ? Le fournisseur d'accès est-il tenu d'offrir une connexion sécurisée au réseau ? Dans la négative, n'incombe-t-il pas aux autorités publiques de mettre en évidence l'importance d'une connexion sécurisée au réseau dans l'optique d'une protection efficace de la vie privée ?

2) Dans quelles gares ferroviaires un accès à internet sans fil est-il offert (avec ventilation par fournisseur d'accès) ? Qui décide de l'installation d'un point d'accès à internet et sur la base de quels critères ? Si la SNCB a voix au chapitre, la ministre n'estime-t-elle souhaitable d'équiper toutes les gares du réseau ferroviaire d'un accès à internet sans fil et ce, dans la perspective du développement du Réseau express régional ?