Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3522

de Guido De Padt (Open Vld) du 18 octobre 2011

à la ministre de l'Intérieur

Transport ferroviaire - Vols à la tire - Statistiques - Mode opératoire - Arrestations - Mesures

transport de voyageurs
vol
statistique officielle
Société nationale des chemins de fer belges

Chronologie

18/10/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Aussi posée à : question écrite 5-3521
Réintroduite comme : question écrite 5-3986

Question n° 5-3522 du 18 octobre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Les trains sont le domaine de prédilection des voleurs à la tire. Les bousculades et ralentissements qui se produisent à l'embarquement ou au débarquement sont des circonstances idéales pour dérober un portefeuille dans une poche de pantalon, un sac à main ou la poche d'une veste. Mais la prudence s'impose également à bord des trains : mieux vaut ne pas accrocher sa veste au porte-manteaux si elle contient des objets de valeur et surveiller ses bagages. Cela n'est pas toujours évident dans les trains qui transportent des passagers ayant de nombreux bagages, comme le train qui relie l'aéroport de Zaventem à Bruxelles.

Je souhaiterais donc poser les questions suivantes à la ministre.

1) La ministre dispose-t-elle de statistiques sur le nombre de vols commis dans les trains en 2009, 2010 et au premier semestre de 2011 ? Quels sont les biens qui sont particulièrement dans le collimateur des voleurs à la tire ?

2) Quels sont les principaux modes opératoires observés lors des vols commis dans les trains ? Combien de voleurs à la tire a-t-on pris en flagrant délit au cours de la période susmentionnée ?

3) Sur quelles lignes a-t-on enregistré le plus grand nombre de vols durant la période précitée ? La ministre peut-elle de fournir une ventilation en fonction de la nature du bien dérobé ? Des mesures spécifiques tenant compte du type de vol le plus fréquent sont-elles prises pour ces liaisons ferroviaires ?