Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-1638

de Guido De Padt (Open Vld) du 4 mars 2011

à la ministre de l'Intérieur

Services d'incendie - Pompiers volontaires et pompiers professionnels - Âges de pension différents

régime de retraite
lutte anti-incendie
statut professionnel
statistique officielle
répartition géographique

Chronologie

4/3/2011 Envoi question
14/11/2011 Réponse

Question n° 5-1638 du 4 mars 2011 : (Question posée en néerlandais)

Dans notre pays, les corps de pompiers peuvent dans une large mesure s'appuyer sur des volontaires. Heureusement. Sans eux, la lutte contre les catastrophes serait encore beaucoup plus ardue. D'ailleurs, d'aucuns laissent entendre qu'il devient de plus en plus difficile de trouver des volontaires. Ces derniers se plaignent du fait qu'ils doivent prendre leur pension à soixante ans, alors qu'ils pourraient peut-être encore rendre de nombreux services, de façon opérationnelle ou non, et que les pompiers professionnels peuvent rester actifs jusqu'à l'âge de soixante-cinq ans.

1) Combien de pompiers volontaires et combien de pompiers professionnels étaient-ils en service au 1er janvier 2007, au 1er janvier 2008, au 1er janvier 2009, au 1er janvier 2010, avec une ventilation par région et par corps ?

2) Combien de pompiers volontaires ont-ils dû prendre leur pension à soixante ans au cours des années précitées ?

3) Combien de pompiers professionnels ont-ils dû prendre leur pension à soixante-cinq ans au cours des années précitées ?

4) La ministre envisage-t-elle de supprimer ces différences entre pompiers volontaires et pompiers professionnels et peut-elle justifier son point de vue ?

Réponse reçue le 14 novembre 2011 :

L’honorable membre trouvera ci-dessous réponse à ses questions :

1. Les derniers chiffres généraux dont disposent mes services datent de 2007. En 2007, 8 574 pompiers volontaires et 2 611 pompiers professionnels étaient en service dans la Région flamande. Pour la Région wallonne, ces chiffres s’élevaient respectivement à 3 873 volontaires et 2 011 professionnels. Environ 975 pompiers professionnels travaillent actuellement dans la Région de Bruxelles-Capitale et aucun volontaire. Les pompiers étant du personnel communal, mes services ne disposent pas des chiffres par service pour les 250 services d’incendie du pays.

2. Les pompiers, étant du personnel communal, mes services ne disposent pas de chiffres précis. De manière générale, nous pouvons dire que la grande majorité des volontaires poursuivent leur carrière au service d’incendie jusqu'à l'âge de soixante ans. Néanmoins, les volontaires ont toujours la possibilité de résilier leur contrat d’engagement à tout moment et à tout âge moyennant un préavis de trois mois.

3. Ici aussi, il convient de formuler la même remarque que pour la question précédente: mes services ne disposent pas de chiffres exacts. L’âge normal de la pension pour les pompiers professionnels est de 65 ans. Néanmoins, un congé préalable à la pension est déjà possible à l’âge de 56 ans dans les communes qui ont décidé d’introduire cette mesure dans leur statut.

4. Mon objectif a toujours été de créer autant d’égalité que possible entre les pompiers volontaires et professionnels. Les mesures en ce sens seront donc prises dans le cadre de l’élaboration du statut du personnel opérationnel des zones de secours.