Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-1043

de Guido De Padt (Open Vld) du 28 janvier 2011

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale

Soins palliatifs - Services Sp - Moratoire - Extension de capacité

soins palliatifs
établissement hospitalier
coût de la santé
répartition géographique

Chronologie

28/1/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-4053

Question n° 5-1043 du 28 janvier 2011 : (Question posée en néerlandais)

Les services Sp de soins palliatifs s'adressent aux patients incurables en phase terminale. Ces services se concentrent sur des activités comme le contrôle des symptômes, l'accompagnement psychologique, la préparation et l'encadrement du deuil et disposent d'un nombre de lits compris entre six et douze. Un moratoire s'applique cependant pour la reconnaissance de ce genre de lits Sp, dont le nombre est fixé à 350. C'est frustrant pour les initiatives de certains hôpitaux qui voudraient investir dans ce domaine. Une conséquence du moratoire est qu'il n'est pas vraiment question de soins palliatifs dans certains hôpitaux.

Je souhaiterais une réponse aux questions suivantes :

1) Quelle est la répartition régionale des lits palliatifs Sp dans notre pays ? Je souhaiterais une liste des hôpitaux par région.

2) Quel est le coût annuel du cofinancement de ces lits par l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami) ?

3) La ministre est-elle prête à relever la limite du moratoire, eu égard au besoin social manifeste ?