Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10291

de Guido De Padt (Open Vld) du 4 novembre 2013

au ministre des Entreprises publiques et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Accompagnateurs de train - Mesures de protection - Trains à risque - Engagements - Départs

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
agression physique
violence
statistique de l'emploi

Chronologie

4/11/2013 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Question n° 5-10291 du 4 novembre 2013 : (Question posée en néerlandais)

La réponse à la question parlementaire au ministre des Entreprises publiques et de la Coopération au développement (question n° 5-8717 du 16 avril 2013) indique que « le nombre d’accompagnateurs présents dans un train est déterminé en fonction de la composition des trains et des besoins liés au plan de transport ».

1) Le ministre peut-il préciser ce que l'on entend par « composition des trains » et « besoins liés au plan de transport » ? Cela signifie-t-il que, pour un train, le nombre d'accompagnateurs est fixé en fonction d'agressions potentielles dans ce train ? De tels trains à risque sont-ils systématiquement identifiés et tient-on compte de cet élément lors de la détermination du nombre d'accompagnateurs de train ? Peut-il communiquer la dernière liste connue des trains à risque ?

2) Peut-il également communiquer les chiffres sur les engagements et les départs des accompagnateurs de train pour les années 2008, 2009, 2010, 2011, 2012 et 2013 ?